Initiation à la Géomancie

Cours de Géomancie holistique

1. Le Montage du Thème

Comment dresser un Thème de Géomancie

  • Télécharger le Thème de Géomancie vierge pour pratiquer cette Méthode.
  • Télécharger ce document au format PDF pour une consultation hors-ligne.

1.1. La Question

  • À l’origine de toute consultation géomantique il est une question appelant une réponse simple et sans équivoque.
  • Inscrire la question sur la fiche de consultation avant d’entreprendre le montage du Thème.
  • Toutes les opérations ultérieures de construction et d’interprétation du Thème géomantique devront être menées avec la Question bien présente à l’esprit.

1.2. L’Origine

  • La question trouve domicile dans une et une seule des XII Demeures existentielles du Thème, et en détermine ainsi l’Origine :
    • Demeure ayant le plus d’affinités avec le fond de la question posée : point de départ de la réponse oraculaire.
    • Les influences, favorables ou défavorables, qui règnent sur le domaine de la question.
    • Trouve sa conséquence inéluctable dans la Sentence.
    • La Demeure de la Question doit être connue avec certitude avant d’entamer le montage du Thème.

1.3. Le Tirage

  • Commencer par « consteller » le disque géomantique de points au hasard, comme lors d’une écriture automatique.
  • Opérer en fixant le miroir d’encre au centre du cercle et à l’aide de mouvements circulaires, le crayon tenu bien à la verticale, d’une traite, et sans jamais lever la main.
  • Compter les points dans chaque portion du disque. Tracer un trait en cas de résultat pair, sinon un point.
  • L’esprit doit être concentré sur la question objet de la consultation, et sans que jamais l’attention ne se relâche de cet unique objet.

1.4. Les Mères (1)

  • Extraire du tirage des points les 4 Figures des Mères dans le sens horaire :
    • 1er quadrant (à gauche) : Mère 1.
    • 2nd quadrant (en haut) : Mère 2.
    • 3ème quadrant (à droite) : Mère 3.
    • 4ème quadrant (en bas) : Mère 4.
  • Inscrire les Figures produites aux quatre angles. En retenant bien que celles-ci en géomancie s’obtiennent et se lisent du haut vers le bas.

1.5. Le Thème

  • Le Thème est composé de 16 Cases fixes (statiques) disposées dans le sens antihoraire et numérotées en chiffres arabes au centre du cercle.
  • À ces 16 Cases correspondent XVI Demeures mobiles numérotées dans le sens horaire en chiffres romains sur le pourtour du cercle, une fois la Demeure I localisée dans le Thème.
  • Les Demeures héritent de la nature élémentaire des Cases occupées selon les mouvements opérés dans le Thème.

1.6. L’Accrochage

  • Il s’agit de déterminer la Case de la Demeure I parmi les 16 réceptrices.
  • Les Demeures sont ensuite disposées dans le sens horaire et numérotées en chiffres romains sur le pourtour du cercle.
  • Pour cela, additionner les 4 Figures des Mères, étage par étage, afin d’en générer une 5ème, à placer au centre du Thème, et dont le sens résumera le tirage ; (réponse en une seule figure, atmosphère de la consultation).
  • La Case gouvernée par cette Figure sera celle réceptrice de la Demeure I du Thème.

1.7. La Copulation

L’addition géomantique prévoit que deux signes identiques donnent un trait, sinon un point. Dans notre exemple, la Demeure I se retrouve localisée en Case 8 que maîtrise la Figure Populus :

1.8. Les Mères

Les Figures des Mères se disposent comme suit dans le Thème et toujours dans le même ordre :

Mère 1

Demeure I

Mère 2

Demeure II
Mère 3

Demeure III

Mère 4

Demeure IV

1.9. Les Filles

  • La 1ère Fille est composée des rangs de tête (Feu – première ligne en partant du haut) des 4 Mères et se place en Demeure V.
  • La 2nde Fille est composée des rangs de cœur (Air – seconde ligne en partant du haut) des 4 Mères et se place en Demeure VI.
  • La 3ème Fille est composée des rangs de ventre (Eau  – troisième ligne en partant du haut) des 4 Mères et se place en Demeure VII.
  • La 4ème Fille est composée des rangs de pied (Terre  – quatrième ligne en partant du haut) des 4 Mères et se place en Demeure VIII.

 

1.10. Les Nièces

  • La 1ère Nièce est tirée de la copulation de la première et de la seconde Mère (I, II) et se place en Demeure IX.
  • La 2nde Nièce est tirée de la copulation de la troisième et de la quatrième Mère (III, IV) et se place en Demeure X.
  • La 3ème Nièce est tirée de la copulation de la première et de la seconde Fille (V, VI) et se place en Demeure XI.
  • La 4ème Nièce est tirée de la copulation de la troisième et de la quatrième Fille (VII, VIII) et se place en Demeure XII.

(Rappel) Addition géomantique : deux signes identiques donnent un trait, tandis que deux signes distincts donnent un point.

1.11. Le Tribunal

  • Le Témoin du Passé est issu de la copulation des Nièces 1 (IX) et 2 (X) et se place en Demeure XIII.
  • Le Témoin du Futur est issu de la copulation des Nièces 3 (XI) et 4 (XII) et se place en Demeure XIV.
  • Le Juge (Le Conseil, l’Enjeu, le Présent) est issu de la copulation des Témoins et se place en Demeure XV.
  • La Sentence (La Résultante) est issu de la copulation du Juge avec la Figure en Demeure I et se place en Demeure XVI.

2. Interprétation du Thème

Comment faire parler un Thème de Géomancie

2.1. La Signature

  • Commencer par interpréter la Figure issue de la copulation des quatre Mères.
  • Cette Figure signe le Thème dont elle cristallise le sens et la signification par analogie symbolique.
  • Dégager une tendance quant à la réponse apportée par l’oracle et un éclairage sur l’environnement de la question posée.
  • Tenter de localiser la Figure dans le Thème ; en cas d’apparition, en déduire l’influence sur la situation du ou des domaines existentiels occupés et déduire en conséquence.

2.2. L’Interprétation

  1. Analyser la signification de la Figure en sa Demeure (Cf. : Annexes), ses propriétés, et nuancer sa qualité (bonne ou mauvaise), selon l’accord élémentaire entretenu avec la Demeure occupée.
  2. Analyser la provenance de la Figure en occupation, et l’influence de sa Demeure d’origine (Case domiciliaire) sur celle d’arrivée ; (repérer le lieu de la Figure à l’aide des indications du Thème).

2.3. Les règles

  • La Figure – Imprime sur la Demeure son sens et sa signification, en bien comme en mal, selon le rapport élémentaire entretenu par celle-ci avec sa Demeure d’élection.
  • La Demeure occupée – Expose le domaine existentiel analysé, objet des préoccupations du Questionneur.
  • La Demeure d’origine – Précise les causes cachées agissant sur le domaine existentiel analysé et les modalités d’influence.

2.4. Les Accords

Rapports élémentaires entre la Figure et la Demeure occupée :

  • Affinité ou Accord élémentaire : Les bons ou les mauvais effets de la figure sont conservés ou amplifiés.
  • Dysharmonie ou Contrariété élémentaire : Les bons ou les mauvais effets de la figure sont annulés ou inversés.
Affinité / Accord élémentaireFeu/Air, Eau/Terre

Feu/Feu, Air/Air, Eau/Eau, Terre/Terre

Dysharmonie / Contrariété élémentaireFeu/Terre, Air/Eau

Feu/Eau, Air/Terre

2.5. Les Influences

  • Chaque Figure marque sa Demeure en occupation par l’influence de sa Demeure d’origine ; (les deux pouvant être identiques).
  • On dit que le domaine gouverné par la Figure « règne » sur la Demeure de destination, et nimbe celle-ci de ses particularités.
  • La Figure joue donc un double rôle de marquage par les influences qu’elle draine derrière elle, et de modulation du sens conféré par la Demeure, en lui accordant une couleur singulière.

2.6. Le Canevas

  • Toujours débuter l’interprétation par l’observation des Demeures du Questionneur (I) et de la Question (l’Origine).
  • Analyser ensuite les Demeures du Tribunal (XIII, XIV, XV, XVI).
  • Compléter au besoin par la lecture de Demeures additionnelles.
  • Appliquer le même principe pour chaque Demeure d’étude des influences et des accords élémentaires afin de dégager le sens de toute Figure en sa Demeure.
  • Combiner l’ensemble des interprétations au sein d’un récit cohérent et synthétique vecteur de sens pour le Questionneur.

3. Exemple simplifié d’interprétation

Comment se repérer dans le Thème

3.1. La Question

  • Ma compagne a quitté le domicile conjugal.
  • Puis-je espérer son retour dans les semaines qui viennent ?
  • Question de la Demeure VII.

3.2. Mise en garde

L’interprétation qui suit est tirée d’un cas réel de consultation. Par souci de synthèse toutefois, seuls les principaux éléments d’analyse ont été rapportés. Il existe en effet et en tout Thème, une multitude d’interprétations possibles, que le lecteur pourra avec bénéfice identifier et appliquer au présent à titre d’exercice.

3.3. Le Thème

3.4. La Signature

Populus signe une situation confuse et sans réelle avancée prévisible. Rapportée au domaine de la Question, on peut y voir un état des faits qui s’enlise et ne trouve pas d’issue claire dans la période indiquée. Beaucoup d’efforts dissipés et de mouvements désordonnés donneront lieu à de l’agitation sans réelle construction ni orientation claire dans un avenir proche. Il est conseillé au Questionneur de mettre de l’ordre dans ses priorités et ses pensées afin de se focaliser au mieux vers les objectifs qu’il se sera lui-même fixés. Dans tous les cas, il s’agira de sortir de cet état de stupéfaction et d’attentisme afin de revenir à une attitude plus constructive et tournée vers l’action. Le Questionneur devra se prémunir des sources de stress et de confusion en se concentrant sur ses enjeux les plus pressants du moment, hors considérations émotionnelles.

3.5. Le Questionneur

  • Amissio en dysharmonie élémentaire (Air/Eau) : Le Questionneur bien que préoccupé en apparence par le retour de sa femme a surtout le désir profond de tourner la page et de se libérer de son emprise. Il y a derrière les apparences de la situation une intention profonde de larguer les amarres, et de passer à autre chose. Comme souvent, l’objet de la question posée doit ici être reprécisé afin de recentrer la consultation non plus uniquement sur le retour de l’épouse, mais également sur les préoccupations réelles du Questionneur et ses moyens d’actions au présent.
  • Amissio en provenance de la Case 11 où se trouve la Demeure XIV du Futur : confirme l’orientation intime du Questionneur résolument tournée vers l’avenir et son souhait profond de se libérer d’un passé devenu pesant. On a ici à faire à  quelqu’un de sincèrement intéressé par son devenir affectif, dans une perspective d’évolution et de renouveau. Il existe donc chez le Questionneur un désir puissant de libération du fardeau de la relation en tout cas dans ses conditions actuelles, avec l’espoir d’un futur prometteur et apaisé.

3.6. La Question

  • Carcer en harmonie élémentaire (Terre/Terre) marque chez l’épouse un état d’esprit verrouillé, en rupture affective et sentimentale avec le Questionneur. D’emblée on ressent dans la situation quelqu’un « dans sa bulle », en détachement émotionnel total vis-à-vis de la situation. Avec Cauda Draconis en domicile, le message de dégradation lente de la relation est on ne peut plus clair et inéluctable.
  • Carcer en provenance de la Case 10 où se trouve la Demeure XV, confirme l’absence de lien et la désaffection de la part de la conjointe. L’Oracle semble pointer du doigt par cette influence l’enjeu principal de la situation, entendre cet état de rupture affective entre le Questionneur et son épouse. Il s’agit ici d’un appel à la prise de conscience et à la réalisation de l’état des choses pour mieux s’y adapter.

3.7. Le Passé

  • Populus en harmonie élémentaire (Eau/Eau) également clé de signature du Thème marque une situation d’indécision et de stagnation déjà bien installée et qui malheureusement risque de perdurer encore au cours des prochaines semaines. Rapporté au domaine de la question, il est à envisager un statu quo dans les relations entre le Questionneur et son épouse.
  • Populus en provenance de la Case 8 où se trouve la Demeure I renvoie au Questionneur lui-même et montre bien cet effet de causalité circulaire où tout semble tourner en rond. Il est à craindre chez le Questionneur un fort conditionnement par les événements passés qu’il continue de redouter. Quelque chose en provenance du passé le bloque encore malgré sa volonté marquée de tourner la page : de quoi s’agit-il ?

3.8. Le Futur

  • Fortuna Major en affinité élémentaire semble indiquer un futur radieux. Pourtant si l’on y regarde de plus près, on peut voir que cette affinité se fait avec la figure aérienne Amissio, signifiant la perte, et déjà rencontrée chez le Questionneur. Ainsi dans la situation, Fortuna Major indique-t-elle la conservation de la situation dans ces conditions actuelles, marquées par un état de déconstruction progressive de la relation, et non pas de restauration du lien affectif. On peut également y voir le maintien chez le Questionneur de sa détermination à changer d’horizon.
  • Fortuna Major en provenance de la Case 5 où se trouve la Demeure IV confirme une issue de la situation dans la période indiquée sans évolution notable. Dans ce cas, elle indique seulement une absence durable de dégagement favorable au Questionneur.

3.9. Le Juge

  • Fortuna Major en dysharmonie élémentaire (Feu/Terre) avec la Figure Carcer en domicile déjà rencontrée illustre parfaitement cet état d’énergie contenue, bouillonnante et pourtant impuissante à influencer la marche des événements. Dans cet état, la Figure indique une persistance des tourments chez le Questionneur, et une impossibilité de sortie rapide de la situation, quelque soit l’issue à terme. Carcer également présente chez l’épouse marque à nouveau l’influence de cette dernière en termes de blocage, de retard et d’enlisement de la situation au présent. Le rapport de force entre le Questionneur et son épouse est ici parfaitement illustré.
  • Fortuna Major en provenance de la Case 5 où se trouve la Demeure IV réitère l’augure d’une absence de résolution rapide de la situation et du maintien durable des choses dans leurs conditions actuelles.

3.10. La Sentence

Carcer en dysharmonie élémentaire (Terre/Feu) ne saurait mieux exprimer l’évolution à plus long terme de la situation, entravée et placée sous le signe d’une reproduction à l’identique des conditions au présent. En bref, il n’est pas de changement notable à espérer de la situation dans les circonstances actuelles  et si rien n’est fait. Il est à noter le même rapport de Figures (Carcer/FM – FM/Carcer) en Juge et en Sentence, cette reproduction d’un même schéma n’ayant rien d’anodin. On peut y voir une répétition au présent et dans le futur d’un état identique d’entrave et d’obstruction dans un rapport de force inerte provoquant une absence de transformations sensibles de la situation.

3.11. Conclusion

  • Sans entrer plus dans le détail de l’analyse du Thème, il est déjà possible de répondre par la négative à l’interrogation du Questionneur quant au retour de sa compagne au cours des semaines à venir. Tout semble en effet indiquer un maintien de la situation dans ses conditions actuelles, en contrariété avec les intentions profondes du Questionneur de tourner définitivement la page et d’avancer. Son épouse quant à elle apparaît en rupture affective et déterminée à ne pas revenir. Tous ces faisceaux d’indices concordants dans le Thème convergent vers un état temporaire de statu quo au détriment des changements espérés par le Questionneur.
  • Il a été conseillé au Questionneur de réévaluer l’état de sa situation et d’engager des actions concrètes en faveur de son évolution personnelle. La stratégie établie par le dialogue a consisté à l’amener à se focaliser sur ses urgences réelles et immédiates. Finalement, le Questionneur a pris conscience de son désir profond de refaire sa vie, et a recentré ses efforts autour de la reconstruction positive de sa vie amoureuse, en détachement avec les entraves du passé qu’il est parvenu à dépasser.

4. Annexes