Quelle suite connaîtra ma démarche auprès de cet employeur ?

Un Consultant préoccupé par son devenir professionnel m’interroge sur les suites possibles d’une démarche déjà en cours auprès d’un nouvel employeur. Il est toujours en poste, et hésite à opérer ou non un changement de contexte d’exercice, dans le même métier toutefois. Afin de l’aider à y voir plus clair, j’établis le Thème ci-dessus, avec cette particularité de m’assister de mon pendule dans le choix de la Demeure I du Thème, et lors du tirage des quatre Mères. Le développement suivant apparaît, dont je vais tenter de vous restituer l’essentiel.

Interprétation du Thème

  • Cauda Draconis, figure de Terre et d’enracinement signe un état d’esprit chez le Consultant en proie à une profonde remise en question personnelle, et de nombreux doutes quant à ses facultés et son potentiel. Celui-ci ressort d’emblée comme étant  fortement « tiré vers le bas » par une force puissante, en lien avec un questionnement solitaire qui le tiraille, et en rupture avec son environnement professionnel – piégé dans la solitude de la décision. On le sent en proie à moult hésitations, comme figé au milieu du gué, et dans une grande difficulté à déterminer avec conviction de quel côté basculer. Faut-il se maintenir dans le poste actuel ou se tourner vers de nouvelles opportunités ? Rien est décidé, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les forces en présence confinent plus à l’enlisement qu’à un nouveau départ.
  • Cauda Draconis nous introduit auprès du Consultant en 1/2 avec la Figure Albus. Figure d’Eau en Case de Terre – l’Eau de Terre –  l’Eau féconde la Terre : le Consultant apparaît ici comme menant une réflexion patiente et attentive sur sa propre situation, pesant longuement le pour et le contre, dans un état de moindre prise de risque et de décision lente. On ne ressent d’emblée aucun sentiment d’urgence, et l’impression générale de réflexion sans prise d’action se trouve confirmée par la dominante de Figures d’Eau dans le Thème, révélant un état d’indécision et de passivité (Albus, figure de lenteur), avec comme conséquence immédiate une forme d’inertie, et peut-être même de légère nonchalance. La Consultant désire-t-il vraiment ce nouveau poste ? Ou bien cherche-t-il simplement à se donner de la valeur, à se rassurer, ou à trouver un remède en réaction à un mal-être temporaire dans son travail actuel ?
  • Albus en provenance du Juge (15/4) avec Carcer nous renforce dans notre impression première d’une situation qui tourne en rond, et ne connaît pas d’évolution significative dans un futur proche. Tout se passe comme si le Consultant ne voyait en ce nouveau poste qu’un bis repetita de sa charge actuelle, et que dans ses réflexions du moment, rien ne lui permettait de détecter dans cette opportunité de carrière, une issue propre à le tirer vers le haut, ou à le ravir de quelque manière. Notez ici et c’est chose remarquable, que Carcer en 15/4 trouve sa propre origine en 9/10, où apparaît à nouveau la Figure Albus : il y a symétrie parfaite entre les couples des Demeures 15 et 9 – le Thème semble vouloir jouer ici un effet miroir, et nous montrer comment les deux domaines seront bientôt susceptibles de s’interpénétrer, et de s’influencer réciproquement. Faut-il ici voir le signe chez le Consultant d’une préoccupation intérieure allant bien au-delà de son changement de poste, et produisant cet effet d’immobilisme à l’extérieur ? Ce qui peut être tenu pour acquis en tout les cas, c’est que le Consultant est avant tout en recherche de sens, bien plus que d’une opportunité de changement. Est-ce là sa quête intérieure et sa véritable motivation ? La suite de l’interprétation devrait nous aider à y voir plus clair.
  • Albus en I : le Consultant se montre versé dans la spiritualité, l’érudition et l’étude des livres. Passant en 9/10, cette tendance se confirme et appuie l’impression chez lui d’une recherche de calme et de paix intérieure, très en contraste avec l’énergie et l’aptitude à la prise de décision, qui devraient présider en pareille circonstance. Passant une nouvelle fois en 10/10, Figure d’Eau en Demeure de Feu, l’Eau combat le Feu – les énergies nécessaires à l’accomplissement professionnel sont littéralement noyées sous les eaux stagnantes d’un détachement susceptible de confiner à l’engourdissement, voire à l’inaction. Avec Fortuna Minor en Case 9, le Consultant semble confiné à de maigres ambitions dans le domaine professionnel, bien plus le fait d’opportunités subreptices et passagères, que liées à un plan de construction de carrière. Il semble agir au coup par coup, sans conviction ni construction, et être bien plus dans la réaction que dans l’action. Souvenez-vous que toutes ces judicieuses (Albus) renvoient au Juge, au temps présent, et au conseil, comme pour réaffirmer qu’en matière d’évolution spirituelle et professionnelle, tout est à l’état de statu quo, sans aucun signe d’évolution extérieure à venir.
  • Nous pourrions peut-être nous arrêter là et signifier au Consultant que faute d’une motivation et d’une détermination personnelle suffisantes ou appropriées, sa condition ne connaîtra pas de modification remarquable dans les semaines à venir. Mais regardons tout de même quelle évolution nous promet le Témoin du Futur, avec dans le cas présent Carcer en 14/5, de surcroît en passation simple de 14 en 15. Carcer semble nous recommander ici à une patience active, et la situation de se refermer sur elle-même, comme si le Consultant se retrouvait finalement prisonnier de son propre univers mental, en proie à des doutes bien trop forts pour être surmontés dans sa condition actuelle. Peut-être devrait-il chercher à « tuer le Vieil Homme en lui » : nulle transformation à l’extérieur n’étant possible à moins de se dépouiller d’abord de ses vieux schémas, et d’abandonner son ancien moi, afin de pouvoir finalement « faire peau neuve ». En positif, il est possible de déceler dans le dessin de Carcer l’image d’une serrure, avec la perspective d’un passage vers une autre dimension de l’existence, de clore une page de cette vie pour en ouvrir une nouvelle, à condition c’est entendu, d’accepter de faire le deuil de ce que l’on est et de s’ouvrir à un changement de paradigme. Comment doit-il s’y prendre et que lui conseiller brièvement ici ? La clé se trouve en Conjonctio qui signe en 13/6 l’état de trouble du Consultant : pour sortir de la torpeur, il convient de se relier aux autres, de se reconnecter à la réalité à travers des relations saines, épanouies et enrichissantes, en sorte de réapprendre à se guider dans le monde, fort de ces apprentissages sur soi.
  • Il est remarquable dans ce Thème de constater que toutes les prisons mentales (croyances limitantes ; Carcer) renvoient à la Demeure 10 des ambitions avec Albus, comme si le Thème cherchait à nous dire : « le motif des blocages dans le domaine professionnel est à rechercher du côté des aspirations profondes du Consultant, lesquelles ne sont pas tournées vers une émancipation et une élévation professionnelle, mais bien plus vers un accomplissement solitaire et presque métaphysique. En d’autres termes, le Consultant rate sa cible car il n’est tout simplement pas dirigé mentalement sur le bon objectif. Contrairement à ce que sa question aurait pu laisser paraître, sa préoccupation est ailleurs, et s’il est question d’épanouissement, c’est bien plus sur un plan personnel que professionnel qu’il convient de s’interroger, même si les deux domaines sont intimement liés. On retrouve d’ailleurs en 14/5 comme en 10/9 le couple solaire (Major / Minor), et c’est ici la Terre qui obscurcit le Feu (Carcer/Major), asphyxié par les scories d’un passé et d’une mélancolie qui continuent d’obscurcir la vision à long terme.
  • Le mouvement de Figures le plus spectaculaire dans ce Thème concerne la Figure Populus, expression la plus flagrante de l’indétermination et de l’indécision par excellence. Une telle répétition aurait d’ailleurs pu nous amener à abandonner le Thème, tant elle sème de flou et de vague dans la composition. Le Consultant apparaît fort dispersé, « à côté de ses pompes », devant faire face à un luxe d’opportunités bigarrées, mais sans réelle intention de faire un pas vers aucune. Des ambitions et des objectifs contradictoires peuplent son esprit, lieu de moult tergiversations, pour finalement aboutir à une forme d’indifférence et de passivité, déjà mentionnées plus avant. Que d’idées embrouillées et de confusion, rien n’avance, et tous les efforts semblent voués à l’éparpillement et la superficialité. On vit dans l’illusion, on se raconte des histoires (légende personnelle), et on prend peu à peu congé du réel. On ne saurait trop ici conseiller au Consultant de se mettre à l’écoute de ce que lui dicte son instinct et ses envies, plutôt que de rechercher dans la fuite en avant une consolation éphémère à son malaise.
  • Populus en 2/1 que maîtrise Puer, le traitement et le salaire dans ce nouvel emploi sont-ils vraiment si intéressants en rapport avec l’existant ? Tout semble indiquer que de ce point de vue la situation ne se révélera ni si claire, ni si attrayante qu’espéré par le Consultant, ce qui ne manquera pas de produire en lui une forme de frustration. Passant en 6/13 : le contenu du nouveau poste ne semble pas ravir le Consultant et lui procurer d’emblée un très grand enthousiasme, « on prend les mêmes et on recommence » résume bien son état d’esprit, et les missions proposées ne soulève pas chez lui beaucoup d’excitation. Passant en 8/11, les changements entrevus et d’ors et déjà envisagés, ne semblent pas non plus créer un désir sincère chez le Consultant, qui de toute évidence n’apparaît pas très motivé par la perspective de ce repositionnement professionnel ; (« ne serait-ce pas reculer pour mieux sauter » ou chercher ailleurs ce que l’on possède déjà de plein droit là où l’on se trouve ?). Passant en 13/6, le Consultant, fort de tout ce qui précède, se retrouve claquemuré au plus épais et au plus sombre de lui-même, au milieu d’un vaste néant de choix illusoires et chimériques. Conjonctio en Case 6, telle un pont entre deux rives, lui montre pourtant le pouvoir et la supériorité de la connexion sincère et authentique, et de lui susurrer à l’oreille le conseil de s’extirper de son cloisonnement mental, pour mieux s’ouvrir aux autres et à la diversité du monde.
  • Comment peut-il entreprendre ce voyage intérieur ? Peut-être en tâchant de se libérer de tout ce qui le retient et l’empêche de s’émanciper pour de bon. Observez dans le Thème la triplicité de Figures avec Amissio. En 3/16, l’Oracle semble lui conseiller d’abandonner ses livres et ses études pour renouer avec l’univers et le vivant. En 7/12 : Ne serait-il pas bon également de se libérer des influences négatives de certains collaborateurs, partenaires ou associés ? Le Thème pose clairement la question. Avec Amissio en provenance de la Demeure 8 des transformations, on peut même y voir une condition sine qua non à son évolution personnelle ; (pas de transcendance sans dénuement préalable). Pour tracer sa voie (Via en Case 12), le Consultant doit s’émanciper de certaines relations devenues toxiques. En 12/7, le Thème insiste encore sur la nécessité de se libérer du fardeau de ses propres conditionnements, de lâcher prise sur soi-même pour s’ouvrir aux autres et à l’inconnu, et d’abandonner ses certitudes anciennes pour s’adapter au changement perpétuel de l’existence. Attention toutefois à ne pas confondre abandon et passivité :  avec Puer en Sentence/3 que maîtrise Caput Draconis, il est dit que le Consultant sera bien avisé de montrer de la combativité et du discernement devant l’adversité qui s’amoncelle devant lui ; il conviendra également de faire preuve de sagacité (Caput Draconis en Case 3 – On s’ouvre aux dimensions supérieures de l’esprit). Figure de Feu en Case d’Air, Feu d’Air, le Feu embrase l’Air, cette-fois-ci le Feu n’est plus étouffé ou combattu mais attisé, et tout laisse penser que les discussions seront vives et auront lieu dans un climat électrique. Le Consultant quant à lui saura toutefois garder la tête froide dans la nervosité des échanges, et orienter ses décisions dans son meilleur intérêt.
  • Concluons l’étude de ce Thème avec ces mêmes Figures de Feu : Fortuna Major en Demeure des soutiens (11/8), vers laquelle pointent toutes les Figures Populus. Figure de Feu en Case d’Eau – Le Feu d’Eau, le Feu dissocie l’Eau, et rencontre des deux luminaires dans une même Demeure, la Lune et le Soleil, créant un contraste très fort entre l’état d’esprit du Consultant, à dominante lymphatique et passive dans la circonstance, et les très belles opportunités et les chances qui s’offrent pourtant à lui par ailleurs. A l’indétermination du Consultant répond un contexte de succès pour ainsi dire à portée de sa main. Les soutiens et les aides sont bien présents, et rien dans l’environnement ne s’opposent à sa progression professionnelle. Au dehors, tout est imprégné de lumière et de l’éclat de la réussite, mais au dedans, seule la lumière réfléchie de ces promesses parvient à toucher au cœur, et l’obscurité domine. Ce décalage entre le vécu intime du Consultant et son milieu se retrouve confirmé en 5/14 avec Fortuna Major à nouveau, Figure de Feu en Case de Terre – le Feu assèche et stérilise la Terre, Demeure que maîtrise Tristitia : les élans personnels en faveur de l’expression de soi et de la créativité semblent anéantis par un spleen persistant, jetant un voile sombre sur des facultés pourtant bien présentes et qui ne demandent qu’à s’exprimer.

Il serait possible d’étendre considérablement l’étude, mais cela ne ferait que confirmer un message oraculaire déjà très appuyé, au risque de diluer le propos. L’interprétation de ce Thème a permis de mettre en lumière la personnalité d’un Consultant en quête de sens, et qui cherche à trouver sa place sur le plan professionnel. Nous sommes face à quelqu’un d’avant tout motivé par son épanouissement personnel, et un accomplissement quasi spirituel. L’échange lui aura permis selon ses dires de prendre du recul sur ses motivations profondes, et de remettre en cause les raisons mêmes de son intérêt en faveur du nouveau poste. Il est finalement ressorti de l’échange un désir plus enfoui de se tourner vers une profession mieux en phase avec ses valeurs, et son désir de s’engager dans une carrière tournée vers la relation d’aide. J’ai été informé quelques semaines plus tard de son intention de reprendre des études, afin de pouvoir finalement opérer une reconversion professionnelle.

Thème d’influence : Business & Sentiments

Une Consultante souhaite connaître l’état de son devenir sentimental et professionnel. Pour tenter d’éclairer sa situation passée, présente et à venir, j’établis un Thème d’influence, afin de faire ressortir l’atmosphère générale dans laquelle celle-ci évolue, tant sur un plan personnel que social. Il est bon ici de se rappeler que l’exercice de l’interprétation se prête assez mal à la restitution écrite, s’agissant avant tout d’un dialogue et d’une conversation avec celui ou celle qui vient interroger l’Oracle. J’invite le lecteur à tenir compte de cette difficulté supplémentaire dans la découverte des lignes qui suivent.

Interprétation du Thème

  • La signature du Thème (en abîme ; par addition des quatre Mères) : Fortuna Minor signe ici un environnement sentimental et professionnel mitigé, instable et sans réelle profondeur. Si les circonstances se révèlent globalement favorables à la Consultante, les succès matériels restent fugaces et superficiels, tandis que rien ne parvient à rehausser l’impression générale d’un domaine amoureux dominé par une certaine parcimonie austère et vigilante. En passation chez la Consultante et son passé récent (13/13), la Figure marque face à la situation courante une forme d’isolement et de retranchement, ainsi qu’une attitude de sauvegarde prudente des acquis. La période est à l’austérité, et il convient d’assurer sa propre sécurité. La Consultante mène un combat incessant face aux difficultés de la vie et à l’adversité, et obtient de piètres résultats ponctués de succès modestes. Les victoires arrachées le sont avec force efforts et demeurent éphémères et négligeables (« la coupe retournée est incapable de se remplir »). Le Thème est placé sous l’égide d’une Figure de Feu, qui signe un contexte d’inconstance et un vent de changement salutaire aux grands projets de transformation. La Consultante apparaît dynamique, active et conquérante dans l’amélioration des ses conditions de vie ; elle est aux commandes et entend bien reprendre les choses en main en exerçant sa responsabilité et sa liberté d’agir.
  • Cauda Draconis en 1/9 avec Fortuna Minor, Figure de Terre en Case de Feu, « le feu couve sous la croûte terrestre », la Terre de Feu – La période est à l’introspection et quelque chose s’apprête à sortir de terre (« éruption imminente »). Un grand changement s’annonce déjà à l’état de germe en l’esprit de la Consultante. Avec Fortuna Minor en Maître de 1/9 : la Consultante traverse une période de détachement et de transition. Les événements sont vécus  comme des opportunités et autant de chances de se délester des entraves anciennes. « La coupe est renversée et ne peut se remplir » – Il est parfois bon d’accepter de se démunir matériellement pour mieux s’élever spirituellement : les plans se préparent, et si rien ne bouge à l’extérieur, ça cogite ferme à l’intérieur. Les deux Figures pointent vers l’intériorité et le domaine de l’esprit. La Consultante apparaît entièrement tournée vers elle-même, son devenir, et semble mener un travail personnel de fondation et d’érection d’un nouvel état d’être, peut-être d’un vaste projet de vie. Le soleil brille en 9/1 sur la terre fertile de la Figure : l’esprit de la Consultante fourmille de nouvelles idées et de nouveaux projets. Cauda Draconis de I en III où règne le gain (Acquisitio), nous montre la perspective déjà ancrée d’expansion et de croissance dans le domaine de l’apprentissage, des études et des écrits, et de l’action concrète, bien qu’en l’état, les choses demeurent là encore à l’état de germe et d’idée (Cauda Draconis).
  • En 5/5 que maîtrise la grande fortune (Fortuna Major), une troisième graine est plantée, cette fois-ci dans le domaine de la créativité et de l’affirmation de soi – la Consultante est sur le point de voir éclore et fleurir (Fortuna Major en analogie de forme) des projets somptueux dont elle « accouchera » comme d’autant de créations personnelles au monde. Les trois queues de dragon signalent ensemble une période à venir de transformations radicales et de profond renouveau – la fin d’un cycle, et un achèvement salutaire pour faire place à la nouveauté. Le triptyque évoque également les trois piliers sur lesquels la Consultante pourra s’appuyer pour opérer son évolution personnelle : lâcher-prise, affirmation de soi et créativité. Notez que le cycle I, III, V débute en moindre fortune et se termine en grande fortune : Cauda Draconis signe le parcours de la Consultante dans le Thème et son évolution personnelle – « je remets la coupe à l’endroit », ce qui revient à mettre de l’ordre dans son existence, à inverser la tendance (le flux), et ainsi je peux à nouveau me remplir des bienfaits de l’existence et « contenir » le succès grâce à une attitude positive et constructive tournée vers la réussite.
  • Notez que si l’on additionne les deux fortunes, on obtient Via, le chemin à suivre, la voie initiatique à expérimenter, pour passer d’un état à un autre, et que l’on retrouve notamment en VII – la réalisation passera-t-elle par une rencontre décisive ? Et en Futur (en sa propre Demeure) : Figure d’Eau en Case d’Eau, c’est un torrent de changements et de transformations, à l’image d’une cascade dont rien ne peut retenir le déferlement salvateur. Voyez comment Via apprend en VII de la sagesse de Caput Draconis qui lui transmet sa « vision tête-haute » sur les événements à venir, ce qui lui permet de tracer tout droit vers le futur, construisant ainsi dans le Thème une droite qui le coupe de part en part et presque d’Est en Ouest : où que l’on regarde, la voie apparaît et le chemin semble déjà tout tracé. Une rencontre ou une association décisive en amour comme en affaires pourrait bien constituer le témoin et le guide vers cet accomplissement personnel. Attention toutefois, car de la copulation des Demeures de la Consultante (Cauda Draconis) et de l’adversité (Via) résulte Tristitia : l’état d’esprit apparaît alourdit par bien des peines anciennes qu’il va falloir mettre derrière soi, ce que confirme Amissio en 12/14, que maîtrise Tristitia. La Consultante devra surmonter ses propres doutes pour quitter les ténèbres et se tourner vers la lumière éclatante de la grande fortune en Juge ; (« Dieu nous dépouille de ce qui n’est pas, pour nous revêtir de ce qui est »).
  • Notez encore que le Passé (13/13) est placé sous l’influence de la Consultante (Fortuna Minor en provenance de 1/9), comme pour confirmer que tout part d’elle en la circonstance, et que tous les changements annoncés trouveront en elle leur origine. La force martienne en 13/13 lui confère l’énergie nécessaire pour faire évoluer les choses et relever les défis à venir, comme le souligne également le rapport élémentaire de la Figure avec sa Demeure (le Feu de Feu), tout s’embrase et la Consultante prend son envole, une fois les dernières scories du passé consumées. On retrouve la même notion de cycle et de renversement positif avec la complémentarité de Figures Fortuna Minor en 13/13 et Fortuna Major en Juge/11 : Si le passé récent a été marqué par des gains et des réussites sans réel accomplissement, le futur proche est clairement placé sous le signe de la construction dans tous les domaines – les projets, qu’ils soient amoureux ou professionnels, sont placés sous les meilleurs auspices. Voyez comme le Tribunal se révèle « parlant » et évocateur de sens dans ce Thème : le passé, marqué par des succès et des conquêtes transitoires (moindre fortune), subit une inversion de phase avec la voie en Futur, marquant un retournement de situation, pour aboutir à un état de sublime réalisation en Juge avec la grande fortune.
  • Il doit d’ailleurs exister chez cette Consultante un très haut niveau de lucidité et de perception pour opérer un tel renversement de courant. Ceci nous rappelle le message de Caput Draconis, « la bien orientée », déjà croisée en sa Demeure (7/3) : les conseils bien avisés d’un pair, d’un associé ou du conjoint seront déterminants dans l’évolution sentimentale et professionnelle de la Consultante. Caput Draconis à nouveau cette fois-ci en occupation en 4/6, atteste d’une stabilité acquise chez la Consultante, dont les intentions et les attentes, tant sur les plans sentimental que professionnel, reposent sur des bases saines et solides. Mercure lui confère d’ailleurs ici la pertinence et l’éloquence nécessaires pour faire fructifier ses inspirations, qui toutefois restent pour l’heure à l’état de projets et d’idées – On ne saurait trop conseiller à la Consultante de passer à l’action et de quitter le territoire de la réflexion pure, sans quoi il existe un risque de voir ses idées tuées dans l’œuf. Remarquez bien ici que la tête de dragon occupe la case de la rencontre (Conjunctio) : la confiance intérieure pour passer des idées aux actes viendra de la rencontre heureuse avec l’autre. Sans cette connexion avec l’altérité, les idées resteront à l’état embryonnaire (Caput + Cauda en compagnie donne Carcer), et le succès dans les initiatives sera compromis (Carcer en 10/16).
  • Notez la grande fortune en conseil (Juge), que maîtrise la perte (Amissio) : il faudra sans doute faire le deuil de quelque chose pour élaborer dans le temps présent et permettre aux inspirations profondes d’éclore en surface (Fortuna Major) – Avec Amissio en 12/14, on peut concevoir le dépassement de soi et surtout un certain lâcher-prise (abandon) sur les événements. Amissio en Case 12 que maîtrise Tristitia, Figure d’Air en Case de Terre, le vent balaye les terres et dissipe les idées noires : on s’ouvre à l’inconnu et l’on accueille avec positivité le changement. Tout porte à croire que la Consultante connaîtra une période d’émancipation et d’ouverture aux autres (Jupiter) – Ceci confirme le diagnostic initial et réaffirme la perspective d’une transition majeure qui s’opérera chez la Consultante, d’un état de réflexion et d’intériorisation, à un état de connexion et de relation aux autres. On peut également y voir l’idée d’un « grand ménage » sur tout ce qui est resté inachevé dans la vie de la Consultante, ce qui rejoint encore la prévision d’un renouveau imminent – on prend littéralement congé de ses habitudes, on se détache, pour suivre une autre route, moyennant d’autres options/alternatives (renouvelées). Repensons à l’image de la coupe prête à se remplir : en acceptant le vide (Amissio), la Consultante découvre l’abondance (Fortuna Major). Dans tous les cas, il est raisonnable de prédire un renversement de perspective chez la Consultante propice à attirer la chance et le succès dans ses projets de toutes natures.
  • Puer en 2/8 donne l’étincelle et enflamme le désir de la Consultante de provoquer les changements attendus dans son existence. Puer, Figure de Feu en Case d’Eau, eau de feu, l’eau ignéele dissolvant universel : amorce une période de transmutation (coagulation puis dissolution) – on fait table rase du passé. Si l’on additionne maintenant la Figure de la Consultante (Cauda Draconis) avec sa Figure en compagnie (Puer), on obtient la marque du gain (Acquisitio) : la copulation géomantique confirme l’imminence d’une période de prospérité, de fécondité et de fertilité. Puer en 2 donne l’énergie, l’impulsion initiale, la capacité à se dépasser pour croître, se transformer, et finalement se transcender. Puer en 2/8 passe en 6/4 selon un rite élémentaire identique (Eau/Feu) : le Thème insiste sur l’évaporation des contingences et des servitudes, et les notions associées de régénération, de purification et de renaissance – l’eau ignée « liquéfie » la substance de l’esprit et élève progressivement l’âme vers le sacré, le spirituel. Tout porte à croire que les difficultés et les frustrations ressenties dans le domaine professionnel et perçues comme limitantes au présent, trouveront rapidement une issue et ne pèseront bientôt plus sur les épaules de la Consultante. Notez ici les passations parallèles de Cauda Draconis et Puer (1/9 – 2/8 ; 5/5 – 6/4) : à chaque fois la terre noire est fécondée par le Feu (feu de bois) et tout se passe comme si en matière de moyens financiers (2) comme créatifs (5), un feu activateur de croissance venait par sa chaleur faire germer les ambitions et les envies de la Consultante. Notez aussi le rapport du féminin avec le masculin : Puer féconde les attentes et les potentialités de la Consultante ; (sa part masculine s’active, ce qui a pour effet d’augmenter sa combativité et sa détermination).
  • Aux trois queues de dragon répond trois fois une même Figure de croissance et d’épanouissement (Acquisitio) ; Tout se passe comme si les trois premières, telles des germes fertiles cultivés par une force bienfaisante, étaient devenus ces trois arbres magnifiques en sève montante, symboles de fructification et d’élévation. Dès lors au moins trois faits remarquables sont à relever dans le Thème : 1) Les résultats des additions géomantiques précédentes (1/9 – 2/8 ; 5/5 – 6/4) donnent à chaque fois Acquisitio avec les sens déjà induits 2) Comme s’il n’y suffisait pas à expliciter le sens, la seconde queue de dragon (3/7) réside en la Demeure du gain 3) Les trois queues de dragon pointent vers leur Demeure d’origine, soit la 8/2, des transformations. Peut-on encore douter des profonds changements salutaires qui attendent la Consultante face à un tel faisceau d’indices dans le Thème ? Cette ultime liaison explicite encore le besoin de mourir à soi-même pour mieux se métamorphoser. Rapporté au domaine de la question et si l’on dérive les Demeures, il est également possible d’y voir des gains substantiels dans le domaine des associations, du business et plus largement du monde des affaires (Acquisitio en 8/2, la 2 de la 7).
  • Carcer donne en apparence l’image d’une situation figée et bien maussade dans le domaine professionnel, mais il ne s’agit-là que d’une première impression. Notez tout d’abord que l’étude du lien de la Consultante avec sa réussite sur le plan professionnel (queue de dragon + prison), nous donne la bien orientée Caput Draconis. Difficile d’y voir un simple hasard. Cauda Draconis semble ici conseiller à la Consultante d’aller chercher au plus profond d’elle-même les ressources de sa propre remise en question, tandis que Carcer réaffirme la nécessité de ce travail de gestation et de reconstruction dans le domaine spécifique de la profession. Cette prise de conscience et ce recentrage donneront lieu à une forme de renaissance dans le domaine professionnel. Notez bien ici l’analogie de sens criante entre la Demeure IV (l’issue de toute chose), avec la figure Caput Draconis (l’achèvement, le couronnement) : tout indique que la tournure événementielle est favorable à la Consultante. Observez d’ailleurs de ce dernier point de vue et avec attention la parfaite circularité (symétrie) entre les Demeures et les Figures en 10/16 et 16/10. Le couple CarcerPuella en 10/16 fait directement écho au couple PuellaCarcer en Sentence/10 : le Thème peut-il être plus explicite ? Il y a fécondation et émancipation en 10/16 (souvenez-vous : « il est des libertés prisonnières et des prisons libératrices »), et la Sentence oraculaire de s’exercer dans l’à-venir : la Consultante peut s’attendre à une providence heureuse, et une grande fluidité dans la réalisation de tous ses vœux – elle est placée sous la protection de l’aspect féminin, maternel, dans un abandon heureux. Vous aurez probablement relevé enfin : Puella en 16/10 féconde l’œuf cosmique (Carcer) : Il y a accouchement et mise au monde, création et expansion sur les plans des idées, des projets et des relations.
  • Impossible également de ne pas voir dans ce Thème qu’il est placé sous une bonne étoile. Outre l’opulence engendrée par les trois Figures Acquisitio, comment ne pas se réjouir de trouver l’une d’elles en Demeure de la chance et des soutiens, laquelle se trouve de surcroît peuplée de joie (Laetitia). Des influences et des amitiés bienveillantes et positives nimbent l’entourage proche de la Consultante. Voyez en outre comment et par analogie de forme, la figure du fortuné peut signifier : « celui qui vers le haut s’est ouvert peut recevoir les influx supérieurs ». La Consultante ressort en 8/2 ouverte aux nouvelles idées, à l’écoute de son inspiration, de son instinct et de son intuition, apte à capter les signaux faibles et précurseurs de tout changement, et dans une posture d’acceptation. Il est encore ici question de gestation et de « seconde naissance » (« on a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une »), d’une gestation toute spirituelle (la nourriture venant d’En-Haut), et d’un éveil aux potentialités de l’être, d’autant que la Figure passe immédiatement en Demeure de l’élévation (9/1), ce qui amplifie encore sa puissance de signification ; (notez que dans cette Demeure, c’est la part masculine de la Consultante dont nous avons déjà parlé qui va s’exprimer pour décupler les gains obtenus, dans une parfaite union intérieure des tendances). Acquisitio en 8/2 : la Consultante accueille le changement comme une opportunité de s’élever à des dimensions plus spirituelles et existentielles (9/1), ce qui lui vaut d’évoluer dans un environnement baigné de lumière et de joie (11/15). Avez-vous remarqué ? Acquisitio Maître de de la Demeure 3/7 se manifeste en 9/1 (Axe 3-9 : désir de croître, ambition sociale importante) : la Consultante est dans une recherche de signification et de sens à donner à sa vie, et tente de (re)trouver sa place dans l’espace social et professionnel, et dans le grand Tout. Comme nous l’avons vu déjà, l’heure n’est bientôt plus au peaufinage des plans et il va falloir désormais faire la preuve de ce que l’on a acquis.

L’interprétation d’un Thème est une pratique quasi-infinie, et je suis convaincu d’avoir laissé de côté une multitude d’indices qui mériteraient encore d’être découverts. S’agissant en outre d’un Thème d’influence, je me garderai ici de toute conclusion, sachant que dans le cadre d’une consultation, ces conseils auraient pu être donnés verbalement et à la demande de la Consultante, en fonction de ses propres questions et réactions. Mon intention à travers cette publication étant uniquement d’exposer par l’exemple ma manière de consulter, avec l’espoir qu’elle servira l’inspiration de mes lecteurs.

Comment va se passer ma prise de poste ?

Une Consultante s’interroge sur les modalités de sa prise de poste imminente. En proie à de nombreux doutes, elle souhaite bénéficier d’un éclairage nouveau quant aux enjeux de sa situation présente et à venir. Elle informe notamment de son attachement à son employeur actuel, et la crainte de laisser derrière elle une mauvaise impression. Quant à sa nouvelle affectation, elle émet quelques réserves quant au contenu même du poste qui ne la convainc qu’en partie.

Interprétation du Thème

Voie du Questionneur (Demeure I) :

  • La Consultante (Conjonctio en 9/I) apparaît en recherche d’harmonie, de concorde et de paix avec ce changement de poste, et sa décision de se repositionner semble en parfaite adéquation avec ses besoins du moment. Figure de Terre en Case de Feu avec Fortuna Minor, les ambitions de grandeur sont enterrées, et l’on ne cherche pas à briller, plutôt à installer une forme de sécurité et de stabilité.
  • Conjonctio en provenance de 6/IV avec la Figure Populus traduit un but poursuivi assez banal et commun : ce n’est de toute évidence pas le métier de sa vie, et les ambitions affichées ne laissent aucun doute sur la vocation avant tout alimentaire de la démarche. Figure d’Eau en case de Terre, la transition de poste s’annonce fluide, et presque dans la continuité des fonctions déjà occupées, sans qu’il soit nécessaire de fournir d’importants efforts d’adaptation.
  • Populus en provenance de 8/II avec la Figure Fortuna Major, laisse à penser que les perspectives de gain et d’amélioration de la condition financière ne sont pas étrangères à la décision de la Consultante d’opérer cette transition de carrière. Bien que modérément motivant, le nouveau poste présente-t-il au moins l’avantage d’une gratification financière substantielle et accessible sans grand investissement personnel. Figure de Feu en Case d’Eau, certes le traitement dans le nouveau poste est meilleur, mais la Consultante risque de voir ses gains « noyés » dans une enveloppe globale médiocre qui ne tiendra pas ses promesses.
  • Fortuna Major en provenance de 5/V avec Acquisitio, marque une évolution plaisante, constructive et réfléchie de la situation professionnelle, placée sous des augures favorables. Figure d’Air en Case de Feu, en compagnie d’elle-même, la tendance est nettement à l’épanouissement dans une activité stable et pérenne.
  • Acquisitio en provenance de 7/III avec Acquisitio, l’environnement professionnel d’accueil apparaît agréable et bienveillant. Par ailleurs, la Consultante fera preuve dans sa prise de fonction de créativité grâce à des raisonnements perspicaces et des prises d’initiatives judicieuses. Acquisitio en sa propre Demeure, les effets positifs de la Figure se trouvent décuplés et il est possible de prédire un contexte globalement très favorable à la Consultante.

Voie de la question (Demeure VIII) :

  • La question qui ressort en 2/VIII avec la Figure Puella a toutes les apparences d’un changement facile, et dont on finit par se réjouir. Sous l’effet d’une transformation bénéfique des conditions de vie au travail, les choses de mettent en place de manière harmonieuse et naturelle. Figure d’Eau en case de Terre, l’impression d’une transition plaisante et qui s’opère en douceur est encore renforcée.
  • Puella en provenance de 16/X avec la Figure Puella à nouveau, signe une évolution de carrière accessible et sans risque, et la satisfaction de la Consultante dans son choix de changer de travail. Puella en sa propre Demeure, le message d’une issue heureuse dans la circonstance est ici réaffirmé avec force, et tout porte à croire à une transition de poste aisée et réussie.

Tribunal (Demeures XIII à XVI) :

  • Populus en 13/XIII (Passé) sous l’influence des gains et des possessions, marque un état actuel d’indétermination et d’indécision quant à la plus-value réelle qu’il est permis d’espérer en lien avec cette prise de poste.
  • Conjonctio en 12/XIV (Futur) où règne le domaine des fins, indique que la Consultante trouvera sa voie dans ce nouvel emploi, et confirme que l’orientation prise est en alignement avec ses aspirations personnelles et professionnelles du moment.
  • Cauda Draconis en 11/XV (Juge) que maîtrise les transformations, met l’emphase sur la nécessité de se dégager de la situation professionnelle actuelle, pour s’engager à fond dans les nouvelles fonctions. La situation impose d’accepter de faire le deuil de l’ancien poste, pour mieux ériger un renouveau positif dans le nouveau.
  • Puella en 10/XVI (Sentence) des réalisations, marque en quelque sorte un changement dans la continuité, et une prise de poste à la fois agréable et sans difficultés notable. Les choses vont se mettre en place avec beaucoup d’aisance et de naturel.

Il serait possible d’affiner à l’envie cette analyse, mais souvenons-nous que le temps de la consultation est limitée, et que la personne qui interroge est avant tout intéressée par obtenir une réponse claire et concise à la question posée. Aussi et par souci d’efficacité, nous retiendrons-nous ici de passer le Thème au crible de l’analyse des passations, des sommations, et des Maisons dérivées ; (le lecteur averti pourra s’y amuser par goût des énigmes).

A y bien regarder, deux Figures seulement assombrissent l’éclat de ce Thème, et sur lesquelles nous allons tenter d’agir lors de l’étape suivante d’activation du Thème :

  • Via en 14/XII, laisse entrevoir une situation de flottement et de possibles retards, d’ici à la prise de poste effective. Si tous les indicateurs sont au vert une fois la Consultante installée dans son nouveau job, il risque de s’intercaler quelques tergiversations et atermoiements sur le chemin ; (Via en provenance du Futur – au sens d’un futur désiré, souhaitable).
  • Cauda Draconis en 11/XV, évoque à mots couverts une certaine difficulté à tourner la page de l’ancien poste, pour faire place à la nouveauté, à assumer sereinement cette période de transition, et finalement à faire face à l’inconnu.

Nous allons à présent tenter d’aider la Consultante à :

  • Accélérer la phase de transition et faciliter ses démarches administratives.
  • Dépasser ses blocages mentaux et accueillir les nouvelles opportunités.

Pour ce faire, nous allons mettre en place un émetteur géomantique ainsi qu’il va suivre.

Activation du Thème

  • Nous commençons par inscrire à l’encre de Chine le désir de la Consultante dans le cercle central : « Changer de travail sans regrets ni peines ».
  • Nous apposons une photographie humectée de la salive de la Consultante sur ses vœux, avec ses Prénom et Nom inscrits au-dessous.
  • Nous recouvrons le tout d’une pyramide de cristal dont l’un des côtés est orienté pour faire face à la Demeure I du Thème.
  • Nous orientons le Thème au Nord (magnétique), en prenant comme point de référence la Demeure I, et y plaçons une pierre de malachite.
  • Nous disposons les Témoins d’activation, sélectionnés et validés au pendule comme suit :
    • Demeure I : Ferrum Met, Grenat Rouge ; (Mars – courage, volonté, force).
    • Demeure XII : Mercurius Vivus, Cornaline ; (Mercure – rapidité, positivité, joie).
    • Demeure XV : Aurum Met, Topaze ; (Soleil – ambition, volonté, renaissance).

La pyramide dont un des côté fait face au Nord

Les Témoins d’activation en Demeures, la Malachite au Nord, le pendule Égyptien

L’émetteur géomantique prêt à être activé et dynamisé

Mode opératoire simplifié :

  • Neutraliser au préalable la totalité des Témoins dans un (triple) décagone.
  • Demander au pendule si l’opération d’influence est possible avant toute manipulation.
  • Promener le pendule en tous points du dispositif pour s’assurer de la validité de l’ensemble.
  • Dynamiser l’émetteur géomantique par des girations positives au pendule.

L’exposition trouvera ici son terme dans l’accomplissement effectif des faits interrogés ; pour le cas d’événements plus lointains ou incertains, il conviendrait de définir la  période adéquate d’émission, toujours à l’aide du pendule, ainsi que nous l’exposerons bientôt.

Aurai-je un enfant en 2018 ?

Une Consultante m’interroge sur l’arrivée espérée d’un enfant en 2018. Après une série de tentative malheureusement infructueuses, celle-ci se sait enceinte à nouveau et souhaiterait savoir si elle aura le privilège de devenir Mère au cours de l’année. J’établis le Thème ci-dessus pour connaître l’issue de la grossesse, la santé et le sexe de l’enfant.

  • Nous sommes ici face à une demande appelant une réponse quasi-binaire, par oui ou par non. Nous allons tout de même tâcher d’élaborer un commentaire à l’aide du Thème ci-dessus. Or en pareille circonstance, il importe avant tout de rechercher dans le Thème la Figure qui incarne l’enfant supposé, et dont on espère la venue. Connaissant la distribution des Figures en leurs Cases (celles représentées sur le disque central), il nous suffit d’identifier la Case de l’enfant, et sa Figure en maîtrise ; nous retrouvons ici que Fortuna Major règne sur la Case 5. C’est donc cette figure dont nous allons tout d’abord observer les déplacements dans le Thème, afin de nous enquérir, et dès le premier regard jeté sur le thème, de tout ce qui peut-être connu à propos de cet enfant.
  • Ainsi cheminant, nous remarquons tout d’abord le mouvement de Fortuna Major en Demeures VII et VIII en compagnie, laissant entrevoir des transformations bénéfiques dans la relation de couple de la Consultante, avec officialisation possible d’une union en lien avec le projet d’enfant ; un mariage est-il en vue ? (Le projet d’enfant procure en outre un grand bonheur chez le conjoint ; notez la symétrie Caput/Major en V/5 avec Major/Caput en VII/3) ; en XI : la naissance de l’enfant est placée sous les meilleurs auspices que l’on puisse espérer (la XI en opposition avec la V – Fortuna Major Figure de succès et de réussite : rien ne vient contrer la venue de l’enfant) ; en XIV : la naissance de l’enfant est un projet d’avenir pour la Consultante et un objectif de vie central, qui créée du sens et fixe un nouveau cap dans son existence.
  • En Demeure (V) de l’enfant cette fois-ci, nous retrouvons la figure Caput Draconis, symbole des forces propulsives et du liquide séminal ; elle est également une pure expression de la puissance de vie qui cherche à se faire jour, de la vitalité, du commencement, et de la force du vivant qui trouve toujours son chemin. Ainsi positionnée, elle exprime une évolution heureuse de la grossesse jusqu’à son terme, et annonce la naissance hors de tout danger d’un fils. Figure d’Air en case de Feu – Feu d’Air, l’Air attise le Feu : toutes les vertus bénéfiques de la Figure se trouvent décuplées en faveur d’une issue heureuse comme présagé d’emblée. En provenance de la Demeure VII (Case 3 ; notez bien ici la symbolique du 3 : nombre favorable associé à l’accouchement et à la naissance) avec Fortuna Major, l’entente dans le couple se révèle harmonieuse et décisive dans le soutien et l’amour que l’on se porte dans ce projet de vie.
  • En Demeure VIII nous observons donc Fortuna Major, signe d’un accouchement sans douleurs excessives ni complications ; (Fortuna Major signe dans la tradition la « délivrance » de la femme enceinte ; Cauda Draconis en maîtrise signifiant également l’expulsion de l’enfant, annonce de surcroît un garçon ; Populus en XII peut toutefois indiquer une rupture prématurée de la poche des eaux avec un risque de naissance prématurée, (Tristitia en maîtrise symboliserait dans ce cas la perte du liquide amniotique)). Tout porte à croire que la venue au monde de l’enfant se fera malgré tout sans risques ni pour la santé de la Mère, ni pour la sienne en propre. Seule Rubeus en VI laisse à penser que des ennuis de santé seront à craindre, par angoisse et épuisement nerveux, en lien avec les inquiétudes de la grossesse, mettant à mal le bien-être et le calme de la Consultante ; (Rubeus / Albus – Figure de Feu en Case d’Eau, le Feu dissocie l’Eau) ; sans gravité ni effet néfaste cependant. Quelques saignements mineurs peuvent également survenir ou sont déjà présents, mais à nouveau, sans espèce de sévérité.
  • Notez que la Consultante ressort sous les traits de Fortuna Minor qui signe le Thème. Ainsi dépeinte, elle apparaît d’emblée soucieuse et concernée quant à sa capacité à porter cet enfant. Avec Fortuna Minor en II dans le Thème : la Consultante doute de ses ressources physiques et craint probablement un risque de fausse couche, ou toute autre affection susceptible d’entraîner la perte de l’enfant, ou une atteinte sévère à son intégrité. Voyez comment elle se montre préoccupée et dans une profonde incertitude avec Populus en I, en provenance de II. Son état d’esprit est dominé par de nombreux questionnements et préoccupations concernant en X : la relation avec sa propre Mère et par extension sa propre capacité à devenir Mère, et en XII : les nombreux risques et dangers menaçant l’évolution normale de sa grossesse (qu’elle aborde avec un certain pessimisme). Avec Fortuna Minor en IX que maîtrise Puella : la Consultante a encore du mal à s’imaginer porter la vie et devenir Mère ; en XIII, cela lui cause déjà bien des craintes et un très grand émoi.
  • Il est intéressant de relever avec Populus en I : les revirements de postures de la Consultante en rapport avec l’arrivée d’un enfant dans sa vie : malgré un désir sincère et une conviction forgée, elle continue de douter et de redouter ce changement de vie. Avec Populus en X (l’état de la future Mère), les inquiétudes se confirment et perdureront probablement au-delà de la naissance de l’enfant. (Celle-ci peut également marquer la fécondité chez la Consultante par prolifération de la vie). Notez que Populus en X est également la 6ème de la V, entendre la santé de l’enfant, qui marque avec Populus un état de multiplication prolifique des cellules, et de fait une croissance intra-utérine épanouie. (Notez bien que Populus, Figure neutre à tendance influençable, se retrouve toujours dans le Thème accolée à de bonnes Figures, dont elle hérite des vertus.)
  • Via en Juge passant en Sentence, toutes deux en provenance du Futur avec Fortuna Major, réitèrent le message d’un développement harmonieux de l’enfant, y compris à post-accouchement, avec une santé qui se maintient à son meilleur. Il s’agit enfin sans doute d’un garçon solide (Caput Draconis figure masculine en V  – Via en Sentence évoque le sexe masculin – répétition de Puer en III (la providence de la grossesse en V) passant en IV (ce qui n’est pas encore connu de la grossesse et l’issue de toute chose) ; Caput Draconis, Figure d’Air, en compagnie de Rubeus, Figure de Feu ; Juge + Demeure de la Question (V) donne Laetitia, heureuse Figure d’Air ; Rubeus en VI assure l’arrivée d’un garçon).
  • Ne négligez pas dans l’interprétation du Thème l’analyse symbolique des numéros de Cases, lesquels se révèlent toujours porteurs de messages importants. Prenez ici Puer en Case 6, nombre attribué parfois à Vénus et à la fécondité (6 étant le produit (l’union) du premier nombre pair (principe féminin) par le premier impair (principe masculin)). Sa forme en courbe continue sans angle évoque par ailleurs et sans équivoque celle du fœtus en gestation. Cette thèse accrédite encore la vision d’un enfant mâle à naître (Case 6 que maîtrise Conjonctio, la rencontre, l’union des principes masculin et féminin : il y a confirmation).
  • Avec Puer en compagnie simple de III en IV et les significations déjà évoquées de fécondité avec Populus, faut-il y voir l’arrivée de jumeaux ? (Fortuna Major : en VIII, un garçon et Fortuna Minor en IX, une fille ; Figure en I d’Eau et en V d’Air – désaccord élémentaire : présage d’une naissance gémellaire, un garçon et une fille. Cette allégation reste spéculative à ce stade, et mériterait un second Thème pour être confirmée.

Le Thème annonce donc la naissance d’un petit garçon en parfaite santé au terme d’une grossesse sans graves embûches. Hormis de très fortes inquiétudes chez la Consultante et un non moins angoissant questionnement sur le fait de devenir Mère, il n’est à redouter aucune complication médicale sérieuse. L’arrivée de cet enfant marquera enfin un nouveau départ dans la relation de couple, et ravivera même la qualité de l’union qui s’en trouvera encore revigorée.

Quelle suite connaîtra ma démarche auprès de cet employeur ?

Un Consultant préoccupé par son devenir professionnel m’interroge sur les suites possibles d’une démarche déjà en cours auprès d’un nouvel employeur. Il est toujours en poste, et hésite à opérer ou non un changement de contexte d’exercice, dans le même métier toutefois. Afin de l’aider à y voir plus clair, j’établis le Thème ci-dessus, avec cette particularité de m’assister de mon pendule dans le choix de la Demeure I du Thème, et lors du tirage des quatre Mères. Le développement suivant apparaît, dont je vais tenter de vous restituer l’essentiel.

Interprétation du Thème

  • Cauda Draconis, figure de Terre et d’enracinement signe un état d’esprit chez le Consultant en proie à une profonde remise en question personnelle, et de nombreux doutes quant à ses facultés et son potentiel. Celui-ci ressort d’emblée comme étant  fortement « tiré vers le bas » par une force puissante, en lien avec un questionnement solitaire qui le tiraille, et en rupture avec son environnement professionnel – piégé dans la solitude de la décision. On le sent en proie à moult hésitations, comme figé au milieu du gué, et dans une grande difficulté à déterminer avec conviction de quel côté basculer. Faut-il se maintenir dans le poste actuel ou se tourner vers de nouvelles opportunités ? Rien est décidé, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les forces en présence confinent plus à l’enlisement qu’à un nouveau départ.
  • Cauda Draconis nous introduit auprès du Consultant en 1/2 avec la Figure Albus. Figure d’Eau en Case de Terre – l’Eau de Terre –  l’Eau féconde la Terre : le Consultant apparaît ici comme menant une réflexion patiente et attentive sur sa propre situation, pesant longuement le pour et le contre, dans un état de moindre prise de risque et de décision lente. On ne ressent d’emblée aucun sentiment d’urgence, et l’impression générale de réflexion sans prise d’action se trouve confirmée par la dominante de Figures d’Eau dans le Thème, révélant un état d’indécision et de passivité (Albus, figure de lenteur), avec comme conséquence immédiate une forme d’inertie, et peut-être même de légère nonchalance. La Consultant désire-t-il vraiment ce nouveau poste ? Ou bien cherche-t-il simplement à se donner de la valeur, à se rassurer, ou à trouver un remède en réaction à un mal-être temporaire dans son travail actuel ?
  • Albus en provenance du Juge (15/4) avec Carcer nous renforce dans notre impression première d’une situation qui tourne en rond, et ne connaît pas d’évolution significative dans un futur proche. Tout se passe comme si le Consultant ne voyait en ce nouveau poste qu’un bis repetita de sa charge actuelle, et que dans ses réflexions du moment, rien ne lui permettait de détecter dans cette opportunité de carrière, une issue propre à le tirer vers le haut, ou à le ravir de quelque manière. Notez ici et c’est chose remarquable, que Carcer en 15/4 trouve sa propre origine en 9/10, où apparaît à nouveau la Figure Albus : il y a symétrie parfaite entre les couples des Demeures 15 et 9 – le Thème semble vouloir jouer ici un effet miroir, et nous montrer comment les deux domaines seront bientôt susceptibles de s’interpénétrer, et de s’influencer réciproquement. Faut-il ici voir le signe chez le Consultant d’une préoccupation intérieure allant bien au-delà de son changement de poste, et produisant cet effet d’immobilisme à l’extérieur ? Ce qui peut être tenu pour acquis en tout les cas, c’est que le Consultant est avant tout en recherche de sens, bien plus que d’une opportunité de changement. Est-ce là sa quête intérieure et sa véritable motivation ? La suite de l’interprétation devrait nous aider à y voir plus clair.
  • Albus en I : le Consultant se montre versé dans la spiritualité, l’érudition et l’étude des livres. Passant en 9/10, cette tendance se confirme et appuie l’impression chez lui d’une recherche de calme et de paix intérieure, très en contraste avec l’énergie et l’aptitude à la prise de décision, qui devraient présider en pareille circonstance. Passant une nouvelle fois en 10/10, Figure d’Eau en Demeure de Feu, l’Eau combat le Feu – les énergies nécessaires à l’accomplissement professionnel sont littéralement noyées sous les eaux stagnantes d’un détachement susceptible de confiner à l’engourdissement, voire à l’inaction. Avec Fortuna Minor en Case 9, le Consultant semble confiné à de maigres ambitions dans le domaine professionnel, bien plus le fait d’opportunités subreptices et passagères, que liées à un plan de construction de carrière. Il semble agir au coup par coup, sans conviction ni construction, et être bien plus dans la réaction que dans l’action. Souvenez-vous que toutes ces judicieuses (Albus) renvoient au Juge, au temps présent, et au conseil, comme pour réaffirmer qu’en matière d’évolution spirituelle et professionnelle, tout est à l’état de statu quo, sans aucun signe d’évolution extérieure à venir.
  • Nous pourrions peut-être nous arrêter là et signifier au Consultant que faute d’une motivation et d’une détermination personnelle suffisantes ou appropriées, sa condition ne connaîtra pas de modification remarquable dans les semaines à venir. Mais regardons tout de même quelle évolution nous promet le Témoin du Futur, avec dans le cas présent Carcer en 14/5, de surcroît en passation simple de 14 en 15. Carcer semble nous recommander ici à une patience active, et la situation de se refermer sur elle-même, comme si le Consultant se retrouvait finalement prisonnier de son propre univers mental, en proie à des doutes bien trop forts pour être surmontés dans sa condition actuelle. Peut-être devrait-il chercher à « tuer le Vieil Homme en lui » : nulle transformation à l’extérieur n’étant possible à moins de se dépouiller d’abord de ses vieux schémas, et d’abandonner son ancien moi, afin de pouvoir finalement « faire peau neuve ». En positif, il est possible de déceler dans le dessin de Carcer l’image d’une serrure, avec la perspective d’un passage vers une autre dimension de l’existence, de clore une page de cette vie pour en ouvrir une nouvelle, à condition c’est entendu, d’accepter de faire le deuil de ce que l’on est et de s’ouvrir à un changement de paradigme. Comment doit-il s’y prendre et que lui conseiller brièvement ici ? La clé se trouve en Conjonctio qui signe en 13/6 l’état de trouble du Consultant : pour sortir de la torpeur, il convient de se relier aux autres, de se reconnecter à la réalité à travers des relations saines, épanouies et enrichissantes, en sorte de réapprendre à se guider dans le monde, fort de ces apprentissages sur soi.
  • Il est remarquable dans ce Thème de constater que toutes les prisons mentales (croyances limitantes ; Carcer) renvoient à la Demeure 10 des ambitions avec Albus, comme si le Thème cherchait à nous dire : « le motif des blocages dans le domaine professionnel est à rechercher du côté des aspirations profondes du Consultant, lesquelles ne sont pas tournées vers une émancipation et une élévation professionnelle, mais bien plus vers un accomplissement solitaire et presque métaphysique. En d’autres termes, le Consultant rate sa cible car il n’est tout simplement pas dirigé mentalement sur le bon objectif. Contrairement à ce que sa question aurait pu laisser paraître, sa préoccupation est ailleurs, et s’il est question d’épanouissement, c’est bien plus sur un plan personnel que professionnel qu’il convient de s’interroger, même si les deux domaines sont intimement liés. On retrouve d’ailleurs en 14/5 comme en 10/9 le couple solaire (Major / Minor), et c’est ici la Terre qui obscurcit le Feu (Carcer/Major), asphyxié par les scories d’un passé et d’une mélancolie qui continuent d’obscurcir la vision à long terme.
  • Le mouvement de Figures le plus spectaculaire dans ce Thème concerne la Figure Populus, expression la plus flagrante de l’indétermination et de l’indécision par excellence. Une telle répétition aurait d’ailleurs pu nous amener à abandonner le Thème, tant elle sème de flou et de vague dans la composition. Le Consultant apparaît fort dispersé, « à côté de ses pompes », devant faire face à un luxe d’opportunités bigarrées, mais sans réelle intention de faire un pas vers aucune. Des ambitions et des objectifs contradictoires peuplent son esprit, lieu de moult tergiversations, pour finalement aboutir à une forme d’indifférence et de passivité, déjà mentionnées plus avant. Que d’idées embrouillées et de confusion, rien n’avance, et tous les efforts semblent voués à l’éparpillement et la superficialité. On vit dans l’illusion, on se raconte des histoires (légende personnelle), et on prend peu à peu congé du réel. On ne saurait trop ici conseiller au Consultant de se mettre à l’écoute de ce que lui dicte son instinct et ses envies, plutôt que de rechercher dans la fuite en avant une consolation éphémère à son malaise.
  • Populus en 2/1 que maîtrise Puer, le traitement et le salaire dans ce nouvel emploi sont-ils vraiment si intéressants en rapport avec l’existant ? Tout semble indiquer que de ce point de vue la situation ne se révélera ni si claire, ni si attrayante qu’espéré par le Consultant, ce qui ne manquera pas de produire en lui une forme de frustration. Passant en 6/13 : le contenu du nouveau poste ne semble pas ravir le Consultant et lui procurer d’emblée un très grand enthousiasme, « on prend les mêmes et on recommence » résume bien son état d’esprit, et les missions proposées ne soulève pas chez lui beaucoup d’excitation. Passant en 8/11, les changements entrevus et d’ors et déjà envisagés, ne semblent pas non plus créer un désir sincère chez le Consultant, qui de toute évidence n’apparaît pas très motivé par la perspective de ce repositionnement professionnel ; (« ne serait-ce pas reculer pour mieux sauter » ou chercher ailleurs ce que l’on possède déjà de plein droit là où l’on se trouve ?). Passant en 13/6, le Consultant, fort de tout ce qui précède, se retrouve claquemuré au plus épais et au plus sombre de lui-même, au milieu d’un vaste néant de choix illusoires et chimériques. Conjonctio en Case 6, telle un pont entre deux rives, lui montre pourtant le pouvoir et la supériorité de la connexion sincère et authentique, et de lui susurrer à l’oreille le conseil de s’extirper de son cloisonnement mental, pour mieux s’ouvrir aux autres et à la diversité du monde.
  • Comment peut-il entreprendre ce voyage intérieur ? Peut-être en tâchant de se libérer de tout ce qui le retient et l’empêche de s’émanciper pour de bon. Observez dans le Thème la triplicité de Figures avec Amissio. En 3/16, l’Oracle semble lui conseiller d’abandonner ses livres et ses études pour renouer avec l’univers et le vivant. En 7/12 : Ne serait-il pas bon également de se libérer des influences négatives de certains collaborateurs, partenaires ou associés ? Le Thème pose clairement la question. Avec Amissio en provenance de la Demeure 8 des transformations, on peut même y voir une condition sine qua non à son évolution personnelle ; (pas de transcendance sans dénuement préalable). Pour tracer sa voie (Via en Case 12), le Consultant doit s’émanciper de certaines relations devenues toxiques. En 12/7, le Thème insiste encore sur la nécessité de se libérer du fardeau de ses propres conditionnements, de lâcher prise sur soi-même pour s’ouvrir aux autres et à l’inconnu, et d’abandonner ses certitudes anciennes pour s’adapter au changement perpétuel de l’existence. Attention toutefois à ne pas confondre abandon et passivité :  avec Puer en Sentence/3 que maîtrise Caput Draconis, il est dit que le Consultant sera bien avisé de montrer de la combativité et du discernement devant l’adversité qui s’amoncelle devant lui ; il conviendra également de faire preuve de sagacité (Caput Draconis en Case 3 – On s’ouvre aux dimensions supérieures de l’esprit). Figure de Feu en Case d’Air, Feu d’Air, le Feu embrase l’Air, cette-fois-ci le Feu n’est plus étouffé ou combattu mais attisé, et tout laisse penser que les discussions seront vives et auront lieu dans un climat électrique. Le Consultant quant à lui saura toutefois garder la tête froide dans la nervosité des échanges, et orienter ses décisions dans son meilleur intérêt.
  • Concluons l’étude de ce Thème avec ces mêmes Figures de Feu : Fortuna Major en Demeure des soutiens (11/8), vers laquelle pointent toutes les Figures Populus. Figure de Feu en Case d’Eau – Le Feu d’Eau, le Feu dissocie l’Eau, et rencontre des deux luminaires dans une même Demeure, la Lune et le Soleil, créant un contraste très fort entre l’état d’esprit du Consultant, à dominante lymphatique et passive dans la circonstance, et les très belles opportunités et les chances qui s’offrent pourtant à lui par ailleurs. A l’indétermination du Consultant répond un contexte de succès pour ainsi dire à portée de sa main. Les soutiens et les aides sont bien présents, et rien dans l’environnement ne s’opposent à sa progression professionnelle. Au dehors, tout est imprégné de lumière et de l’éclat de la réussite, mais au dedans, seule la lumière réfléchie de ces promesses parvient à toucher au cœur, et l’obscurité domine. Ce décalage entre le vécu intime du Consultant et son milieu se retrouve confirmé en 5/14 avec Fortuna Major à nouveau, Figure de Feu en Case de Terre – le Feu assèche et stérilise la Terre, Demeure que maîtrise Tristitia : les élans personnels en faveur de l’expression de soi et de la créativité semblent anéantis par un spleen persistant, jetant un voile sombre sur des facultés pourtant bien présentes et qui ne demandent qu’à s’exprimer.

Il serait possible d’étendre considérablement l’étude, mais cela ne ferait que confirmer un message oraculaire déjà très appuyé, au risque de diluer le propos. L’interprétation de ce Thème a permis de mettre en lumière la personnalité d’un Consultant en quête de sens, et qui cherche à trouver sa place sur le plan professionnel. Nous sommes face à quelqu’un d’avant tout motivé par son épanouissement personnel, et un accomplissement quasi spirituel. L’échange lui aura permis selon ses dires de prendre du recul sur ses motivations profondes, et de remettre en cause les raisons mêmes de son intérêt en faveur du nouveau poste. Il est finalement ressorti de l’échange un désir plus enfoui de se tourner vers une profession mieux en phase avec ses valeurs, et son désir de s’engager dans une carrière tournée vers la relation d’aide. J’ai été informé quelques semaines plus tard de son intention de reprendre des études, afin de pouvoir finalement opérer une reconversion professionnelle.