Obtiendrai-je un accord sur mon offre d’achat ?

Une connaissance m’interroge au sujet d’un projet d’achat immobilier. Au moment de la consultation (improvisée sur un coin de table), l’affaire est déjà bien engagée, avec une offre transmise au vendeur et en attente de réponse. Le contexte est favorable en tous points au Consultant, et tous les indicateurs sont au vert pour une conclusion positive et rapide de la transaction. Pourtant, vous allez voir à quel point il peut-être instructif de consulter la géomancie, et combien son message peut, allant à l’encontre des évidences, révéler un futur parfaitement inattendu.

Par souci d’intégrité, je vais retranscrire ici le message exact communiqué au Consultant, et fruit de mon interprétation du Thème « à vif ». Or vous noterez la conclusion étonnante délivrée à celui-ci, et qui pourrait se résumer comme suit : « L’accord sera acquis mais la transaction ne se fera pas ». C’est exactement le message communiqué le jour d’établissement du Thème.

Voici le message :

  • Tu ressors tiraillé dans la situation entre le désir d’acheter cette maison, et les décisions indispensables qu’il va te falloir prendre en ce sens. Tu sembles te poser encore pas mal de questions sur le bien-fondé de la démarche, et cela malgré une très forte envie de passer à l’acte. Malgré tout, tu fais preuve de beaucoup de sagesse et de réflexion dans la situation, et ta tactique de négociation est plutôt habile.
  • D’autre part, il apparaît que le contrat ou même l’accord sera difficile et plus long qu’espéré à conclure, avec un résultat à la clé encore incertain et hasardeux. C’est à se demander si cette maison est réellement une bonne affaire pour toi, et si la voie choisie te sera réellement profitable. On peut suspecter quelques défauts ou vices cachés susceptibles d’en compromette la valeur, et qui rendraient l’acte d’achat préjudiciable au final. La résidence convoitée est-elle saine ? Le vendeur est-il honnête ? Attention aux pièges classiques lors de ce type de transactions afin de ne pas le regretter plus tard.
  • Les négociations se révéleront délicates dans un contexte mouvant fait de hauts de bas, d’allers et retours nombreux, avec encore une fois une issue potentiellement médiocre par manque de bonne volonté des partis en présence. Des obstacles et des difficultés inattendus, de même que des revirements de situation sont d’ailleurs à prévoir, et autres mésaventures susceptibles de contrarier tes plans, voire de t’obliger à un changement complet de tactique. Attention de ce point de vue aux prises de décision à la hâte, et aux investissements malheureux.
  • De toute évidence des changements surviendront qui nécessiteront de bouleverser tes plans, comme des coups de théâtre, avec de vrais points d’arrêt qui ne manqueront pas de générer de la frustration et peut-être un peu de colère. Attention aux soutiens par des organismes publics, bancaires ou institutionnels qui pourraient manquer et lever des obstacles difficiles à surmonter ; (lourdeur administrative).
  • En l’état, le projet d’achat de la maison semble souffrir de retard et de difficultés potentiellement insurmontables, si l’on considère les attentes qui sont les tiennes et tes critères d’exigence, sur lesquels il est probable que tu ne cèdes pas, et qui pourraient constituer un frein à la poursuite des négociations. Au final, la transaction ressort plutôt désavantageuse pour toi, avec le risque d’une déception.
  • Des rivalités en matière de négociation financière sont d’ailleurs à redouter face à un acheteur conquis mais intraitable. Il y a toutefois possibilité d’aboutissement à un accord à terme, mais précédé d’embûches et de difficultés, avec une satisfaction et un intérêt pour toi qui demeurent au moins discutables. En contre, tu pourras compter sur un bon équilibre familial et social, ainsi que sur des moyens matériels assurés pour conduire au mieux les discussions.

Malgré ce message, et dès le lendemain matin, le Consultant m’informe avec beaucoup de joie dans la voix que l’accord a bien été obtenu, et qu’il s’apprête à conclure l’achat de la maison. Force m’est de reconnaître l’incongruité du Thème en rapport avec les dernières nouvelles reçues, à la faveur d’une conclusion bénéfique du processus d’achat. Interloqué, je reprends le Thème, et tente vainement d’y repérer l’objet éventuel de ma maladresse.

Une nouvelle journée se passe, et à mon grand étonnement, je retrouve ma connaissance la mine déconfite et le regard dans le vague, avec comme premiers mots à mon adresse : « Tu avais vu juste, je ne vais pas acheter cette maison ». Or que s’est-il passé exactement dans cet intervalle ? Le Consultant, inquiet tout de même des présages évoqués, et s’étant enquis plus rigoureusement de la situation de sa future acquisition, a fini par découvrir que l’école dont dépendait ce nouveau lieu de vie se situait à une distance follement déraisonnable dudit, et qu’elle était de surcroît de qualité fort médiocre. Celle qui lui avait abusivement été annoncée comme acquise, dépendant d’un tout autre secteur.

Dépité par la nouvelle et intransigeant sur ce critère, il a instantanément dénoncé son offre d’achat, avec le sentiment d’avoir été trompé, ayant par ailleurs et dès l’origine exprimé avec clarté et fermeté l’objet de ses exigences. Or que pouvons-nous apprendre de ce cas réel et concret ? Voyons ce qui du propre aveu du Consultant s’est avéré juste ou inexact dans le message oraculaire, tel qu’il lui a été restitué plus haut :

Avéré :

  1. « Très forte envie de passer à l’acte. Malgré tout, tu fais preuve de beaucoup de sagesse et de réflexion dans la situation. »
  2.  « C’est à se demander si cette maison est réellement une bonne affaire pour toi. »
  3. « Défauts ou vices cachés susceptibles d’en compromette la valeur. »
  4. « Mésaventures susceptibles de contrarier tes plans, voire de t’obliger à un changement complet de tactique. »
  5. « Des changements surviendront qui nécessiteront de bouleverser tes plans, comme des coups de théâtre, avec de vrais points d’arrêt qui ne manqueront pas de générer de la frustration et peut-être un peu de colère. »
  6. « Attention aux soutiens par des organismes publics, bancaires ou institutionnels qui pourraient manquer et lever des obstacles difficiles à surmonter ; (lourdeur administrative). »
  7. « Des difficultés potentiellement insurmontables, si l’on considère les attentes qui sont les tiennes et tes critères d’exigence, sur lesquels il est probable que tu ne cèdes pas, et qui pourraient constituer un frein à la poursuite des négociations. Au final, la transaction ressort plutôt désavantageuse pour toi, avec le risque d’une déception. »

Non avéré :

  1. « Il apparaît que le contrat ou même l’accord sera difficile et plus long qu’espéré à conclure. »
  2. « Allers et retours nombreux. »
  3. « Le projet d’achat de la maison semble souffrir de retard. »
  4. « Des rivalités en matière de négociation financière sont d’ailleurs à redouter face à un acheteur conquis mais intraitable. »

Au final, tout semble évoquer le devenir réel et constaté de la situation, à l’exception des retards et des difficultés, dont le Thème laissait à soupçonner qu’ils pourraient émailler les discussions financières. Or de ce dernier point de vue, il est possible d’expliquer au moins partiellement l’écart d’interprétation comme suit :

  • Sur le plan de la lenteur et des atermoiements, il aurait plutôt fallu détecter des éléments foncièrement bloquants, ne serait-ce que par l’extraordinaire potentiel de nuisance d’une majorité de figures en présence. Les erreurs de précision des points 1, 2 et 3 trouvent donc leur origine dans cette tentation subtile, mais trompeuse, de modérer le niveau d’objection du Thème, pourtant sans appel.
  • Sur le plan des rivalités financières, et j’ajouterais du caractère de salubrité même du bien convoité, et bien que cela ne soit pas avéré à date de rédaction de ce billet, rien n’indique ou ne vient contrarier l’hypothèse selon laquelle l’acquisition aurait pu se révéler néfaste au Consultant, et une gabegie financière. Le point 4 reste et restera donc toujours sujet à caution, le processus de vente ayant été interrompu de la propre volonté du Consultant.

Je me suis efforcé de partager ici avec beaucoup de transparence un cas vécu de consultation comme il pourra vous en arriver tant, afin de vous faire toucher du doigt le raffinement de l’art d’interpréter. Vous avez pu vous rendre compte des écarts susceptibles d’exister entre le message transmis et la réalité des faits subséquente, de même que l’importance de garder confiance dans son ouvrage, même face à une contradiction par le réel du message véhiculaire exprimé dans le Thème.

J’espère que ce cas de suivi vous aura enfin permis de constater l’importance primordiale de toujours capitaliser sur vos échecs, même partiels, afin de perfectionner votre art, en sachant bien qu’en Géomancie nous sommes tous d’éternels étudiants cheminant sur la voie de notre réalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + trois =