Réaction par propriété

Vous prendrez tout particulièrement soin d'étudier les modes d’action des figures et leurs correspondances binaires selon qu'elles seront :

  • Fixes (sables, solides, fermes), mobiles (instables, faibles, vacillantes) ou communes (influençables) :

    • Une figure fixe est toujours renforcée par une autre figure fixe, et affaiblie par une figure mobile.

    • Une figure mobile gagne toujours en stabilité et se voit renforcée par une autre fixe.

    • Une figure commune acquiert les attributs d'une autre en association : elle croît en fermeté contact d'une figure fixe, et se débilite avec une figure mobile.

  • Entrantes (persévérance, assurance) ou sortantes (inconstance, versatilité) :

    • Une figure entrante est signe de bases solides et d'ancrages assurés dans l'existence ; elle évoque un tempérament honnête et équilibré.

    • Une figure sortante manifeste un caractère changeant de la situation ou de la personne convoquée, tout comme l'idée de fugacité et de frivolité.

  • Directes (activatrices) ou rétrogrades (retardatrices) :

    • Une figure directe active, accélère, et incline vers un déblocage rapide et facilité d'une situation donnée ; (révélant une certaine passivité du Questionneur dans l'obtention de la chose demandée).

    • Une figure rétrograde engendre du retard et manifeste une résistance dans l'obtention de la chose demandée ; (des efforts importants devront être déployés par le Questionneur en vue de l'atteinte du résultat espéré).

  • Féminines (fertiles et nocturnes) ou masculines (stériles et diurnes) :

    • Les figures féminines sont synonymes de fécondité, de fertilité et d'épanouissement, et sont favorables à la naissance – au propre comme au figuré – à la création, aux nouveaux départs, à l'éveil.

    • Les figures masculines quant à elles sont signes de stérilité consécutive à une déperdition ou un gaspillage d'énergie, d'absence de transformation et de dénouement funeste.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire