Via (Voie)

  • Nature élémentaire : L’Eau.
  • Nature planétaire : La Lune.
  • Qualité : Moyenne, légèrement défavorable ; sous l’influence des figures accolées. Tend à corrompre les figures en association.
  • Significations dérivées : Figure Septentrionale, Froide et Humide, Féminine, Nocturne, Féconde, correspondant à l’Hiver.
  • Figure complémentaire : Populus.
  • Figure en analogie de sens : Populus.
  • Mode d’action : Commune, Mobile, Sortante, Rétrograde.
  • Jour : Lundi – Mois : Juillet.
  • Signification résumée : La direction, le changement, la transformation, l’instabilité, l’indétermination, l’indécision, la confusion, l’effort, le départ, le mouvement, les projets éphémères, l’alternance, les dangers, la pauvreté.
  • Échelle de temps : le Mois.
  • Parties du corps : les Intestins.
  • Lieux : Les cours d’eau, les canaux, toutes sortes de  voies navigables, les moyens de locomotion, les lieux de passage, les routes, les chemins de fer, les gares, les lieux de restauration et d’hôtellerie.
  • Météorologie : Temps variable à pluvieux avec alternance pluie – éclaircies.
  • Tempérament : Impassible et impénétrable de prime abord, avec une vie intérieure intense, peu enclin aux mouvements d’humeur, indécis, capricieux, irascible, sensuel, irréfléchi, rêveur et imaginatif, adepte des voyages et des changements, opportuniste avec une tendance à la paresse, peu tourné vers la chose intellectuelle et la profondeur.
  • Message liminal : Festina lente (« Hâte-toi lentement »), n’allez pas trop vite, chaque chose vient à son heure et en son temps. La situation est parvenue à maturité ; il convient à présent faire œuvre de patience et de persévérance pour en consacrer le dénouement.
  • Sens fondamental : L’indétermination, l’effort, le retard, le mouvement, tout ce qui s’étire et traîne en longueur, les vicissitudes, les actions laborieuses et indécises, tout ce qui prend du temps et de la difficulté pour s’accomplir, les changements, les mutations, les transformations.
  • Analogie symbolique : Tout ce qui touche à la route, au voyage, aux moyens de communication ; le mouvement lent, permanent, inexorable et sans entraves ; la condition agissante, aveugle et entêtée ; les entreprises de longue haleine, la monotonie au sens d’un effort ou d’une route sans but ni fin ; le ralentissement contraint, l’hésitation, la progression pas à pas, l’itinérance ; le chemin initiatique, l’élévation lente et solitaire, « la traversée du désert », l’incertitude, l’indécision, l’instabilité, les changements, la mobilité  ; la ligne de vie, la direction, l’isolement, l’errance, l’aliénation, la pauvreté, contraire au bien-être, intellectuel et moral ; tend à corrompre les bonnes figures en association ; favorable aux changements, de condition et de lieu, maléfique en toute autre situation imposant stabilité ou évolution lente et progressive ; parfois signe d’un accident imminent.
  • Lorsque Via se répète dans plusieurs maisons consécutives, on pourra en déduire à une exécution retardée : les événements ou la chose attendue tendront à traîner en longueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 1 =