Validité dans le temps

Lorsque dans l’une des maisons Angulaires (I, IV, VII, X), apparaîtra une figure correspondant au jour (ou à défaut au mois) où le thème aura été érigé, il pourra être conclu que celui-ci répond bien à la question posée.

Dans le cas contraire, il importera de réaliser l’inconséquence de la réponse obtenue, et de ne pas juger le thème, dont fragilité manifeste devra nous inciter à lui en préférer un autre plus franc.

L’accrochage du thème dans le temps par les maisons cardinales, fortes et « angles de l’existence », permettra d’établir une correspondance entre le macrocosme et le microcosme, au sens de la Tabula Smaragdina :

« Ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut ; et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d’une seule chose. »[1]

Correspondance des figures avec les jours :

Correspondance des figures avec les mois :

Dès lors que les conditions de circonstances auront été acquises, vous marquerez la Maison d’arrimage du thème au présent par une lemniscate ∞ ; (symbole de l’infini).

Le thème suivant, réalisé un vendredi, satisfait aux conditions de validité dans le temps, puisque le vendredi se trouve en correspondance analogique avec la figure Puella en Maison I, également d’angle.

La ou les Maisons désignées par ce procédé permettront enfin de révéler les influences événementielles susceptibles d’agir sur le domaine de la question posée.

[1] Source : Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Table_d%27%C3%A9meraude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − dix-sept =