Les correspondances planétaires

Le lecteur m’autorisera ici à retenir uniquement les significations communément admises, et associées à chaque planète, tant sont vastes les analogies et les connexions entretenues avec l’astrologie.

Or si tout ne saurait être révélé, il s’avérera exact que la fréquentation des planètes vous sera un précieux appui dans l’interprétation du thème, de par les multiples extensions offertes, tirées de leur symbolisme universel :

  • Le Soleil (Fortuna MajorFortuna Minor) :
    • Puissance, renommée et statut sociale élevé ; attitude noble et chevaleresque, encore renforcée par une situation stable, confortable et privilégiée ; le père, le conjoint, les personnages importants ou de grande influence sur le Questionneur ; les lieux baignés de lumière, les institutions gouvernementales, les monuments en tous genres.
    • La supériorité, la majesté, la noblesse, les talents et les dons, le faste, la gloire, la célébrité, l’expansion, l’ambition, la passion, la recherche de perfection, les plus hautes valeurs morales, les grandes exigences.
    • L’orgueil, la mégalomanie, le despotisme, la volonté pathologique de pouvoir et de puissance, l’arrogance et la suffisance.
  • La Lune (PopulusVia) :
    • La popularité, le changement, les voyages, et toutes les circonstances incertaines ou de transition ; attitude conciliatrice et réceptrice, parfois inquiète, susceptible de se révéler influençable, toujours en recherche d’assurance et de sécurité ; l’épouse, la mère, les voyageurs au long cours, les poètes et les professions de santé ; la maison, les places publiques et les marchés, tous les endroits où la foule s’assemble, les voies maritimes, les lieux de séjour et de restauration.
    • La fécondité, la renaissance, le renouvellement, l’imagination, la contemplation, la solitude, la puissance occulte, la clairvoyance, les facultés inconscientes.
    • La passivité, la paresse, l’indolence, l’inconstance et l’instabilité, les caprices, les fantaisies et les fantasmes.
  • Mercure (AmissioConjonctio) :
    • La transmission du savoir, la science et la recherche, les échanges et les transactions, d’idées et commerciales, la quête intellectuelle, la prise de conscience ; attitude souple et diplomatique, ouverte à la nouveauté et au renouvellement, y compris de sa propre vision du monde et des autres ; les enseignants, les journalistes, les passeurs de messages, les savants, les écrivains, les éditeurs, les libraires.
    • La médiation, la rationalité, l’intellect, le mental, les facultés conscientes, la logique, le sens critique et des réalités, le jugement objectif, la compréhension et l’appréhension concrète du réel, la cérébralisation, la socialisation et la communication.
    • La ruse, l’artifice, la fourberie, la trahison, l’ambivalence, le déséquilibre nerveux, la lâcheté, la fuite, l’abandon.
  • Vénus (PuellaAlbus) :
    • La beauté, l’harmonie, le luxe, le confort et le plaisir, l’entente sur le plan relationnel, l’élégance et le bon goût, l’amour et l’attrait pour le raffinement, y compris dans le domaine artistique ; attitude de cordialité, pleine de tact, de grâce et de bienveillance, capable de beaucoup d’empathie et de compréhension, parfois complaisante, oisive, avec un penchant pour la superficialité et la sensualité ; les lieux où s’exposent l’Art et la beauté sous toutes ses formes : les musées, les théâtres, et tous les espaces de divertissement, les salons de beauté, les majestés de la nature.
    • La séduction, le charme, le charisme, l’équilibre, la bonté, la douceur, le bonheur, la paix du cœur, la joie de vivre, la pureté, la sérénité, l’apaisement, la prudence,  l’inspiration, l’intelligence dominant la brutalité.
    • L’inconstance, la coquetterie, la légèreté, la facilité et la passivité, l’idéalisme forcené, le puritanisme, le mysticisme aveugle.
  • Mars (RubeusPuer) :
    • La puissance, l’énergie, la compétition, la lutte, la rébellion, la pensée avant-gardiste et pionnière, l’esprit d’entreprendre et l’insoumission ; attitude passionnelle, tempérament tempétueux, forte assurance et sensualité débridée, convoitise, courage et parfois même inconscience face au danger, combativité et acharnement obstiné, égoïsme ; les chirurgiens, les militaires, les ingénieurs, les fabriques d’armes, les abattoirs, les laboratoires, les salles d’opération.
    • La force, « le cœur vaillant », l’ardeur, l’empire de la volonté, la puissance sexuelle, la dynamique de l’action et du mouvement, l’esprit d’initiative, l’audace, la franchise, la bravoure face aux dangers et aux obstacles, l’instinct de conquête, le dépassement de soi, l’autoréalisation par l’effort et la lutte, la victoire au plan sportif.
    • La violence, l’orgueil, le tempérament belliqueux et querelleur, la cruauté, l’impulsivité, la colère, la jalousie, la possessivité, la rancune, la destruction.
  • Jupiter (AcquisitioLaetitia) :
    • Le développement matériel et spirituel, l’accroissement du bien interne et externe, la richesse, la capitalisation d’expérience et financière, les entreprises grandioses et la démesure ; attitude sincère, droite et foncièrement honnête, fondée sur le sens du devoir et le mérite, avec une inclinaison possible pour l’arrogance et la recherche effrénée du plaisir ; les juges, les négociants en gros, les ministres, les banquiers.
    • L’équilibre, l’autorité, la stabilité, la grandeur d’âme, la sagesse, la faculté de jugement, la richesse et les protections, la satisfaction des ambitions et les avantages que l’on peut en espérer, la promotion, le développement personnel, l’épanouissement et le bien-être.
    • Le goût du faste, l’avarice, le conformisme, l’immobilisme, l’égoïsme, l’appât du gain et l’accumulation maladive de biens.
  • Saturne (CarcerTristitia) :
    • L’apprentissage et la révélation initiatique, parfois dans la douleur, la prise de conscience de nos limites, la coercition, les lois, les règles et les restrictions, les œuvres de concentration, de longue haleine et de vaste ampleur, nécessitant replis, labeur et grande constance ; attitude patiente, assidue, hautement persévérante et disciplinée, souvent distante et réservée jusqu’à effacement, à tendance inhibée et maîtrisée, inclinant au pessimisme, à la rigidité et au rigorisme, causant des personnalités taciturnes, prudentes à l’excès, et à terreau anxieux ; les reclus, les anciens, les ennemis cachés, les individus à l’esprit conservateur ; les endroits paisibles, solitaires et reculés, les ruines, les cimetières, les prisons, les caves et tous les lieux souterrains, les ermitages.
    • Le renoncement, l’élévation et le détachement, la réalisation morale, intellectuelle et spirituelle, la libération de la nécessité matérielle et des attaches terrestres, la concentration la conservation, l’abstraction, la structuration et l’intégrité.
    • La fatalité, les peines et les chagrins de la vie, les épreuves, les renoncements, la décrépitude, le dépouillement, les sacrifices, la pesanteur et l’inertie, la vieillesse, l’épuisement, la méchanceté et la malveillance, l’austérité sinistre.
  • Tête de dragon : L’avenir, l’élévation spirituelle acquise par l’effort et le dépassement de soi, le conscient, l’objectif que l’on cherche à atteindre, les promesses d’un futur meilleur, le royaume supérieur, le seuil intérieur.
  • Queue de dragon : Le passé, la stagnation et le connu, la facilité et le moindre effort, l’inconscient, la voie de moindre résistance lorsqu’associée à un domaine existentiel, le conseil de changer de perspective, de but ou de croyance, peut-être limitante en ce cas, le royaume inférieur, le seuil extérieur.

Vous aurez pris soin d’apercevoir ici qu’à chaque planète répond une figure directe, et une autre rétrograde, correspondant respectivement aux aspects intérieurs et extérieurs desdites, à leurs mouvements directs et rétrogrades, aux côtés diurne et nocturne du soleil, à la lune croissante et décroissante, ainsi qu’aux nœuds lunaires ascendant et descendant.

Or en toute interprétation d’un thème, il importera de relever la propriété directe ou rétrograde des figures, ceci afin d’affiner le travail d’élucidation des préoccupations du Questionneur, selon qu’elles seront tournées vers l’épanouissement personnel et intime (le développement intérieur, le plan affectif ; figures rétrogrades), ou bien l’expansion matérielle extérieure (figures directes).

Car si les figures géomantiques se trouvent par nature enclines à se comporter comme les deux revers d’une même médaille, elles sont tout autant susceptibles de refléter la dimension interne, privée et secrète du Questionneur, son  individualité, et les œuvres de l’esprit, que les phénomènes extérieurs, existentiels, publics et collectifs.

Sachant cela, vous prendrez toute la mesure d’une prépondérance de figures directes ou rétrogrades dans le thème, et notamment lors de l’étude des triplicités, en particulier du tribunal, et tirerez les déductions analogiques en conséquence.

  • Majorité de figures directes :
    • Action externe et matérielle recherchée.
    • Action interne et spirituelle secondaire.
    • Les instincts, les processus biologiques et psychologiques naturels, les tendances primaires spontanées.
    • Le succès est à rechercher à l’extérieur de soi-même, dans la collectivité.
    •  « Agir en homme de pensée, penser en homme d’action. »
  • Majorité de figures rétrogrades :
    • Action externe et matérielle retardée.
    • Action interne et spirituelle intense.
    • L’intériorisation, l’introspection, l’assimilation, l’introversion, le développement personnel, la croissance spirituelle.
    • Les ressources sont à rechercher en soi-même.
    • « Aide-toi, le ciel t’aidera. »

Comme lors de toute opération de raisonnement analogique, vous prendrez garde de ne pas verser dans un manichéisme simplificateur et sans nuance ; une clé de lecture seule ne dit rien ; elle n’est qu’un indice supplémentaire, discutable de surcroît ; elle signe une tendance, authentique ou fallacieuse, qu’il conviendra toujours d’accorder avec le sens de la matrice géomantique objet de l’étude.

Ainsi, une surreprésentation de figures rétrogrades, si elle pourra indiquer quelques retards et délais dans l’action, sera également la manifestation d’une profonde réflexion intérieure, et l’annonce d’un effet sur le monde extérieur, certes différé, mais d’une toute autre ampleur.

À l’identique, un appauvrissement matériel pourra-t-il engendrer un enrichissement spirituel, occasionnant ainsi des effets bénéfiques pour le Questionneur, sur le plan de son développement personnel.

Or donc vous le constaterez, aucune figure de géomancie n’est proprement ni bonne, ni mauvaise, mais embarque une panoplie de sens qu’il conviendra de raffiner, au travers le tamis d’une pensée influencée par l’expérience et la grâce.

La géomancien aura par ailleurs fait le chemin de sa propre réalisation, jusqu’à concevoir intuitivement la vacuité des notions d’intériorité et d’extériorité, et qu’il n’existe rien de tel qu’un royaume du dedans et un autre du dehors, hors la manifestation ; tout est compris dans l’unité, pour faire le miracle d’une seule chose.

Des planètes je dois encore vous dire qu’elles nourrissent entre elles des rapports d’amitié et d’inimitié, précieux à maîtriser lors de l’analyse des rapports de force entre figures :

  • Saturne est ami de Jupiter, et ennemi de tous les autres.
  • Jupiter est ami de tous excepté du Soleil.
  • Le Soleil est ami de Mercure, et ennemi des autres.
  • Vénus est amie de Jupiter, du Soleil, de Vénus et de la Lune, et ennemi des autres.
  • Mercure est ami de Jupiter, du Soleil, de Vénus, de la Lune, et ennemi de tous les autres.
  • La Lune est amie de Jupiter, de Vénus et de Mercure, et ennemie des autres.

Le lecteur avide d’en apprendre plus sur la symbolique des planètes aura accès à une littérature généreuse sur le sujet, sans qu’il soit nécessaire dans le cadre de cette étude d’approfondir encore.

Je ne saurais trop ici renouveler mon conseil au praticien de tenter de développer sa propre capacité par l’imagination et la pensée inspirée ; bien des contenus nous sont en fait déjà connus, enfouis au plus profond de nous, et qui ne demandent qu’à se révéler, si seulement nous les laissons s’exprimer.

Libérez-vous même de ce manuel, écoutez-vous, la réponse est en vous ; que ce guide devienne enfin pour vous un compagnon gênant, à écarter pour suivre votre propre voie d’illumination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × quatre =