Le point de l’intention en géomancie

Aussi nommé « point de l’instruction », « sommation des impairs », « point impair » ou « actif », il s’obtient de la manière suivante :

  • Comptez les points uniques des figures contenues dans les douze premières Maisons du thème et par ordre d’apparition (chaque point unique valant « un »).
  • Repartez à « un » chaque fois que vous atteignez « douze ».

Exemple : Dans le même thème que précédemment :

  • Maison du Point de l’intention : IV.

(En dénombrant les points uniques des 12 premières figures, par paquets de 12, il en reste 4).

 

Vous matérialiserez le Point de l’intention et la Maison qu’il désignera à l’aide du symbole « $ », comme le montre la figure ci-dessus.

Le Point de l’intention, par la Maison qu’il occupe, désigne la velléité à l’œuvre, en vue de laquelle le thème a été érigé, de même que l’énergie et les efforts que le Questionneur devra déployer pour accomplir l’objet de sa demande et atteindre son objectif.

Le Point de l’intention révélera également les actes, les événements, et toutes les formes de collaborations – actives et dynamiques – qui joueront un rôle ou une influence – positive ou négative – en rapport avec la réalisation de la chose demandée.

Vous chercherez en quelque sorte à connaître la pensée intime du Questionneur, c’est-à-dire la nature réelle et profonde de ses intentions, parfois ignorées de lui-même, et qui ont motivé la consultation ; (ceci s’applique à l’identique dans le cas d’une consultation pour soi-même).

Le résultat final vous dévoilera la figure en sa Maison dont l’analyse révélera les intentions secrètes du Questionneur, et de cheminer ainsi plus aisé dans la nébuleuse de ses pensées.

Ne négligez pas en outre d’observer les déplacements éventuels de la première figure (du Questionneur) en d’autres Maisons. Ceux-ci constitueront toujours une source précieuse d’information quant à ses préoccupations, et qu’il conviendra d’apprécier en accordant la signification des Maisons occupées avec le sens général de la situation interrogée.

Enfin vous pourrez procéder à l’addition des figures I (le Questionneur) et VII (l’objet de la Question, l’adversité, tout ce qui fait face ou s’oppose au Questionneur), afin de déterminer la nature réelle de son désir, parfois enfoui et méconnu. La figure issue de cette copulation vous renseignera de par sa nature symbolique sur le grand domaine de l’existence réellement au cœur de la démarche de consultation. À titre d’exemple, si le fruit de la copulation de la figure I – Fortuna Minor – avec la figure VII – Carcer – donne la figure Acquisitio, traditionnellement associée aux choses de l’argent, vous pourrez en déduire que l’objet de la demande est en rapport avec une question d’ordre financier. Vous aurez soin, comme toujours, de bien adapter le sens de la figure obtenue au contexte de la question posée à l’oracle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × un =