Le jeté des traits

Vous débuterez le montage du thème géomantique par ce que l’on a coutume d’appeler la projection des traits et qui consistera à tracer à l’aide d’un simple crayon et d’une feuille de papier, seize lignes de bâtonnets au hasard, de longueur inégale, et sans les compter.

Le tracé des traits se fera de manière inconsciente, sans réfléchir, et sans que l’esprit ne se détache jamais de la question posée.

S’il importe de ne pas compter le nombre de traits pour chaque ligne, vous essaierez malgré tout d’en tracer approximativement sept à vingt par ligne, ceci afin de préserver la qualité aléatoire de l’opération.

Vous aurez au préalable inscrit au sommet de votre feuille l’énoncé clair et univoque de la question posée à l’oracle, et aurez pris soin de vider votre esprit suffisamment afin qu’il ne soit pas troublé par les tracas de la contingence ordinaire.

Vous opérerez dans un environnement calme, et préservé de toute perturbation susceptible de vous distraire de votre travail de concentration mentale.

Vous tracerez des petits traits verticaux sans décoller votre main de son support, comme lors d’une écriture automatique, en ayant toujours à l’esprit l’objet de la question posée.

Vous obtiendrez ainsi et sur un même feuillet seize lignes de traits, que vous regrouperez ensuite en quatrains, soit quatre lignes par quatre lignes, en partant naturellement de la première.

Chaque quatrain donnera naissance à une figure Mère, qui seront celles les premières à peupler le thème géomantique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × cinq =