Interpréter les aspects géomantiques

Lors de l’examen de l’effet des aspects sur les Significateurs, vous retiendrez les règles et les conventions suivantes :

  • Toutes les fois où la figure d’un Significateur passera dans le thème, vous analyserez avec une attention toute particulière les aspects que celle-ci formera avec le second Significateur. Selon la qualité des regards échangés, vous apprécierez les rapports de force existant entre le Questionneur et l’objet de la Question posée à l’oracle au moment de la consultation ; (Voir l’article sur les passations).
  • L’action de la conjonction peut être réduite, mais jamais entièrement défaite, même par l’ensemble des autres associations.
  • La conjonction l’emporte en valeur sur l’opposition, celle-ci sur le trigone, et ainsi de suite par ordre décroissant de dignité.
  • Il est d’usage de quantifier le nombre de figures bonnes et mauvaises et leur « force », selon les aspects qu’elles forment avec le Significateur interrogé.
  • Vous évaluerez également le degré d’affinité élémentaire desdites avec le Significateur considéré, de même que le degré d’harmonie ou de contrariété induit. En fonction de la proportion de figures bonnes ou mauvaises, et de leur accord élémentaire avec la figure en Maison du Significateur, vous en déduirez l’effet sur la qualité (bénéfique ou maléfique) de cette dernière.
  • Vous associerez à ces analogies propres aux figures, les considérations de sens des Maisons aspectant les Significateurs, afin d’élaborer les déductions les mieux en résonance avec la question posée.
  • Sachant que ces significations pourront être encore étendues par l’usage du mécanisme des Maisons de Maisons et des sens dérivés. Ainsi, vous apporterez un soin minutieux à analyser, non seulement le sens initial d’une Maison aspectant un Significateur, mais également les significations découlant de son rang, en rapport avec ledit Significateur. Par exemple, la Maison VII, en aspect de trigone avec la Maison XI pour une question portant sur un associé, renseignera sur :
    • le caractère fructueux ou délétère des aides que l’on pourra en attendre ; (Maison XI).
    • le caractère plaisant ou non de la future relation ; (la XI étant la Ve de la VII).
  • Si des aspects favorables et défavorables cohabitent dans le même thème, vous soupçonnerez chez le Questionneur de la confusion et une certaine indécision, avec comme corollaire des voies incertaines et indéterminables d’évolution de la situation.
  • Les aspects à dextre sont généralement plus puissants car ils rompent avec l’ordre naturel des Maisons.
  • Dans le sens direct, l’action ou l’influence sera à envisager sur le plan intérieur, affectif ou psychique et du passé, tandis que dans le sens indirect (rétrograde), elle s’opérera dans le champ intellectuel ou matériel, extérieur et du futur imminent.

Voici à titre d’illustration les aspects qu’entretient la Maison I du Questionneur avec les figures du thème :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize + 2 =