Examen symbolique du thème

Les règles qui viennent d’être énoncées ne sauraient endosser une valeur d’absolu ; ainsi, et dans tous les cas où il existera au cœur du thème une malformation en contradiction avec la tradition, il conviendra malgré tout de s’interrompre quelques instants et d’apprécier, au-delà de la validité formelle de celui-ci, le message véhiculaire susceptible de s’y dissimuler, et qui ne saurait être révélé sinon par l’intuition, et le concours d’une imagination féconde.

Vous en ferez donc toujours appel à votre esprit critique pour juger d’une anomalie ou d’une curiosité sémantique ou de construction, plutôt que d’appliquer inopinément les modalités opératoires prévues dans ce manuel d’étude.

À telle enseigne que même un Juge malformé (figure impaire), pourra en soi porter le message d’une vérité cachée, qu’il conviendra de révéler par l’affranchissement des règles d’usage courant.

Or en tout ce qui précède et qui suivra au fil des pages du présent, vous considérerez les techniques exposées comme des potentialités et seulement comme telles : toutes ne seront pas à retenir et moins encore à appliquer ; seule votre sagacité permettra de restituer au message oraculaire, son évidence de clarté et de vraisemblance.

Aucun manuel ne saurait prétendre se substituer complètement à la créativité d’un esprit éclairé ; la véritable magie consistera bien plutôt à cultiver perspicacité et inspiration, jusqu’à devenir capable de saisir instantanément le langage et la trame du récit oraculaire, à la manière dont se révèle le secret à l’initié, au-delà du chaos de la représentation.

Vous commencerez d’abord par saisir des révélations partielles, composites et fragmentaires ; à mesure que l’Art vous deviendra plus naturel et spontané, vous dépasserez le cadre spéculatif et purement intellectuel pour atteindre la révélation parfaite, seulement aidé par l’intelligence intuitive et la science du cœur. Parvenu au stade ultime, vous serez capable de « sentir » le thème, et d’en déceler la signification profonde dès le premier regard porté sur la figure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − 14 =