Cauda Draconis (Queue du dragon)

  • Qualité : Mauvaise.
  • Significations dérivées : Figure occidentale, froide et sèche, féminine, nocturne, féconde, correspondant à l’automne.
  • Figure contraire : Caput Draconis.
  • Figure complémentaire : Tristitia.
  • Figure en analogie de sens : Caput Draconis.
  • Mode d’action : Mobile, Sortante, Rétrograde.
  • Jour : Samedi – Mois : Novembre.
  • Signification résumée : La corruption, la putréfaction, la décomposition, la désagrégation, la dissolution, la tromperie, l’échec, le mensonge, l’escroquerie, la chute, la perte de l’équilibre, la trahison, la traîtrise.
  • Échelle de temps : Les Heures ou les Semaines.
  • Parties du corps : Les organes génitaux masculins, les pieds.
  • Lieux : Les mines, les cavernes, les gouffres, les fosses profondes, et tous les endroits souterrains, les puits, les marais, les lieux périlleux et malsains, les catacombes, les stations d’entreposage et de recyclage des déchets de toutes sortes.
  • Météorologie : Temps instable et atmosphère agitée avec de brèves averses.
  • Tempérament : Rusé, fourbe, trompeur, cruel, belliqueux, sans état d’âme ni scrupules, ni empathie, perfide, misanthrope, vénal, égoïste, amoral, débauché, pervers.
  • Message liminal : Ne vous laisser pas envahir par la haine et la rancœur qui risqueraient de vous nuire plus que tout.
  • Sens fondamental : les mauvais instincts, la fausseté, le mensonge, les forces souterraines, les influences négatives et nocives, la bassesse, la méchanceté, la dégénérescence, la pourriture, la cruauté, la calomnie, la noirceur de l’Âme, la désagrégation des forces du bien, la perversion et la manipulation.
  • Analogie symbolique : La décomposition, la putréfaction, la corruption, la disparition, l’escroquerie, la duperie, les initiatives condamnées à l’échec, le déclin lent et inexorable, les pathologies longues ou chroniques ; mauvaise figure lorsqu’elle s’associe à d’autres bénéfiques, bonne cas de relation avec d’autres mauvaises ; bénéfique pour la sortie rapide d’une situation, d’une relation ou d’une entreprise.

Cauda Draconis marque de la fin d’un cycle, et porte en germe une évolution imminente des circonstances et de l’état intime du Consultant. Quelque chose surgit de terre et cherche à s’ériger qui nous incite à édifier un renouveau positif, et à nous engager très délibérément vers un avenir meilleur. Il y a nécessité de mouvement et d’achèvement pour faire place à la nouveauté et aux opportunités, de tout ce qui a été entrepris, et qui doit arriver à son terme, pour finalement emprunter le chemin de la réalisation authentique.

Cauda Draconis annonce de ce point de vue un changement drastique ou la fin d’un état, la chute et l’anéantissement des règles et des usages, et l’abattement du cadre de nos conditions de vie, pour rendre possible un nouvel état, une amélioration et une régénération de toute situation parvenue à son paroxysme de fixité. Il faut dès lors s’attendre à la survenue d’un événement imprévu, susceptible de provoquer un basculement du réel et la transition radicale vers un nouveau paradigme. De puissantes énergies s’activeront pour accélérer l’aboutissement de tout ce qui aspire à sa propre fin et doit disparaître, et de nous libérer de nos prisons mentales ainsi que du joug des influences parfois nocives du passé.

En ce sens Cauda Draconis nous invite au dépassement de soi pour triompher du karma et des obstacles issus des profondeurs de notre être, jusqu’à parvenir à faire le deuil de certaines parmi nos pensées et nos fonctionnements les plus familiers, pour finalement renaître à un état tout autre, plus lumineux, optimiste et éclairé. Il nous faudra puiser en nous-mêmes, au cœur des forces obscures de notre subconscient, la connaissance juste de cet autre en nous, pour parvenir à la communion des deux en Un, dans cet état de soumission heureuse et de cheminement initiatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × trois =